Pe­tit glos­saire à l’usage des dé­bu­tants

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - France & Monde -

De 176 à leurs dé­buts en 1999 à plus de 1.800 au­jourd’hui, les émo­jis sont de­ve­nus in­con­tour­nables. En voi­ci un pe­tit flo­ri­lège.

At­ti­tudes. Il y en a pour tous les goûts : haus­se­ment d’épaules, poing ser­ré, lé­vi­ta­tion, prise de sel­fie, éter­nue­ment, mas­sage de la tête…

Di­ver­si­té. Pour mieux re­pré­sen­ter la di­ver­si­té de l’hu­ma­ni­té, les émo­jis se dé­clinent dé­sor­mais en cinq cou­leurs de peau dif­fé­rentes qui s’ajoutent à la tra­di­tion­nelle cou­leur jaune des smi­leys. Dans la même op­tique, une femme voi­lée pour­rait bien­tôt re­joindre d’autres images re­li­gieuses : mos­quée, sanc­tuaire shin­to ou cha­pe­let. Le boud­dha a en re­vanche été re­ca­lé en ver­tu des règles du consor­tium in­ter­na­tio­nal Uni­code, dé­fa­vo­rable aux émo­jis de di­vi­ni­tés.

Émo­ti­cône. À la dif­fé­rence des émo­jis, pe­tits des­sins ex­pres­sifs, les émo­ti­ cônes sont des suites de ca­rac­tères al­pha­nu­mé­riques uti­li­sés pour dé­crire le plus sou­vent une ex­pres­sion du vi­sage. Comme :­) pour si­gna­ler un sou­rire.

Gour­met. Les Fran­çais ont dé­sor­mais droit à leur ba­guette et crois­sant, les Es­pa­gnols à la pael­la et les Néo­zé­lan­dais au ki­wi. Le créa­teur ja­po­nais des émo­jis, Shi­ge­ta­ka Ku­ri­ta, ai­me­rait que soit ajou­tée l’an­guille, son plat pré­fé­ré, mais ce n’est pas en­core d’ac­tua­li­té.

Larmes. « Le vi­sage avec des larmes de joie » a été dé­si­gné en 2015 par les dic­tion­naires Ox­ford comme mot de l’an­née. C’est l’émo­ji le plus po­pu­laire, se­lon le site emo­ji­tra­cker.

Mère Noël. Émo­ji tout nou­veau, créé pour al­ler de pair avec le Père Noël, tout comme le prince pour convo­ler avec la prin­cesse et l’homme en smo­king avec la ma­riée.

Orange. Le coeur cou­leur orange pour­rait être in­clus en 2017 dans la liste of­fi­cielle, aux cô­tés de la luge, de la noix de co­co ou du moins ra­goû­tant pe­tit bon­homme vo­mis­sant. Sont aus­si en lice la femme qui al­laite et l’homme bar­bu.

Pile of poo. Poé­ti­que­ment re­pré­sen­té sous la forme d’un sou­riant tas d’ex­cré­ments. Pour la pe­tite histoire, Shi­ge­ta­ka Ku­ri­ta l’avait pro­po­sé en 1999 : « C’est en­fan­tin mais je trou­vais ça bien d’avoir quelque chose qui fasse pouf­fer les gens », a­t­il ra­con­té. « Mais mon en­tre­prise (NTT Do­co­mo) l’a re­fu­sé pour des ques­tions d’image ».

Re­vol­ver. Le géant amé­ri­cain Apple a dé­ci­dé cette an­née de rem­pla­cer le très réa­liste re­vol­ver par un pis­to­let à eau vert en plas­tique, une ini­tia­tive aus­si­tôt sa­luée par le lob­by an­ti­armes à feu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.