Cler­mont, bon­net blanc et blanc bon­net

Face au Stade Fran­çais ve­nu avec des forces, L’ASM a lar­ge­ment do­mi­né (46­10)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports - Ni­co­las Ca­ni­zares Twit­ter : @Ni­co­ca­ni­zares Ra­do­savl­je­vic et Charles fixés sur leur fu­ture des­ti­na­tion ? Se­lon les in­for­ma­tions du Mi­di Olym­pique, Oyon­nax se­rait en passe d’ob­te­nir l’ac­cord de Lu­do­vic Ra­do­savl­je­vic pour sa ve­nue la sai­son pro­chaine. Rappe

Avec un XV de dé­part re­ma­nié, le vi­sage de L’ASM est res­té iden­tique : ce­lui d’une équipe ir­ré­sis­tible.

Pou­voir comp­ter sur un groupe de 45 joueurs, qua­si­ment in­ter­chan­geables entre eux, est une au­baine pour Franck Azé­ma. Pour­tant, la com­po­si­tion plu­tôt sé­dui­sante ali­gnée par son ho­mo­logue Gon­za­lo Que­sa­da lais­sait pré­sa­ger un match com­pli­qué pour Cler­mont. On re­tien­dra da­van­tage de cette soi­rée la no­tion de groupe que d’équipe avec des en­trants qui ont ap­por­té une vraie plus­va­lue.

Le duo Toea­va-rou­ge­rie au ni­veau. On avait vu la paire fran­co­néo­ze­lan­daise s’exer­cer dans la même confi­gu­ra­tion à Brive (4016). Au­cun d’eux n’avait sco­ré, comme hier soir, mais leur ap­port of­fen­sif comme dé­fen­sif est à sou­li­gner. Ti­tu­la­ri­sé au pre­mier centre, son poste de pré­di­lec­tion, Isaia Toea­va pos­sède toutes les qua­li­tés pour te­nir ce rôle. Il a ce pre­mier ap­pui, ce coup de rein et sur­tout l’in­tel­li­gence qui lui per­met de voir où est le jeu. Sur le qua­trième es­sai cler­mon­tois, il en­voie une passe la­ser à Noa Na­kai­ta­ci où Sin­zelle n’a plus qu’à re­gar­der dans le rétro.

Son com­père « Ro­ro » montre tou­jours un gros vo­lume de jeu lors­qu’il joue au centre. Avec quatre passes après contact, il a contri­bué à flui­di­fier le jeu. Les deux hommes se com­plètent et ce­la plaît au coach cler­mon­tois. « Ils ont en­core four­ni une belle per­for­mance et leur as­so­cia­tion était com­plé­men­taire. J’ai trou­vé que “Ro­ro” a sor­ti un bon match et “Ice” était pré­cieux et juste dans ses choix mais aus­si dans l’in­ten­si­té qu’il a mise. »

Le tur­no­ver paie en­core. C’est un jeu où la res­pon­sa­bi­li­té du coach est sou­vent en­ga­gée. Si l’op­tion de faire tour­ner paie, on crie au gé­nie. En re­vanche, les cri­tiques s’abattent fa­ci­le­ment dans le cas contraire. Le trait était d’au­tant plus for­cé hier car plu­sieurs joueurs ef­fec­tuaient leur re­tour à un poste de ti­tu­laire (Ulu­gia, Je­dra­siak, Fer­nan­dez, Plan­té) avec des pé­riodes d’ab­sence plus ou moins longues (plus de trois mois pour cer­tains). Des quatre, le ta­lon­neur aus­tra­lien est ce­lui qui a peut­être mar­qué le moins de points avec des ap­proxi­ma­tions en pre­mière pé­riode. La grande sur­prise est ve­nue des ailes avec un Plan­té qui a re­trou­vé toutes ses sen­sa­tions. Le se­cond souf­ fle ap­por­té par le banc cler­mon­tois a per­mis à son équipe d’al­ler cher­cher le point de bo­nus of­fen­sif.

Chou­ly en­chaîne sans pro­blème. Le ca­pi­taine de L’ASM a mon­tré la voie à ses co­équi­piers. Sa grande per­for­mance a prou­vé qu’il n’y avait pas que la fraî­cheur qui compte. Il reste sur un en­chaî­ne­ment de quatre matchs en club en vingt jours au mois de dé­cembre. Plus éton­nant en­core, son es­sai a été ins­crit en se­conde pé­riode. Il s’est mon­tré par­ti­cu­liè­re­ment en jambes et à l’aise tech­ni­que­ment, comme lors­qu’il dé­livre un amour de chis­te­ra pour Fer­nan­dez après la pause (42e). Da­mien Chou­ly peut par­tir en congés avec le sen­ti­ment du tra­vail ac­com­pli.

PAIRE. Isaia Toea­va (avec le bal­lon) a for­mé un duo sé­dui­sant avec l’ex­pé­ri­men­té Rou­ge­rie. PHO­TOS FRANCK BOI­LEAU

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.