Boxing Day : quand le foot­ball an­glais est à la fête

Pas de trêve de Noël pour les joueurs avec une jour­née dis­pu­tée de­main

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports -

Les joueurs râlent, les en­traî­neurs hurlent à l’in­di­ges­tion, mais les fans adorent : l’an­gle­terre conserve de­puis 150 ans sa tra­di­tion par­fois dé­criée mais tel­le­ment unique du Boxing Day.

Pas le temps de di­gé­rer le Ch­rist­mas Pud­ding : de­main, comme à chaque len­de­main de Noël, ça joue en An­gle­terre.

Fé­rié de­puis 1871 au Royaume­uni, le « jour des boîtes » tient son nom du temps où il per­met­tait aux do­mes­tiques, après avoir tri­mé à Noël, de rendre vi­site à leurs fa­milles, en ap­por­tant dans des boîtes ca­deaux et même par­fois les restes des re­pas des pa­trons.

De­puis cette époque, le Boxing Day est dé­dié au sport : cri­cket, courses, rug­by et évi­dem­ment foot­ball. Pi­ment sup­plé­men­taire, les ins­tances conti­nuent, au moins dans les di­vi­sions in­fé­rieures, à pri­vi­lé­gier les der­bies pour évi­ter les longs tra­jets aux sup­por­ters, alors que les tran­sports pu­blics tournent au ra­len­ti ou font car­ré­ment re­lâche.

Le pre­mier match in­ter­clubs of­fi­ciel re­monte à 1860 entre Hal­lam et Shef­field FC, dé­jà un der­by. Plus de 150 ans plus tard, la ma­gie fonc­tionne tou­jours : pour cer­tains, c’est l’unique match de l’an­née, l’équi­valent foot­bal­lis­tique de la messe de mi­nuit. On s’y rend re­li­gieu­se­ment, en fa­mille... ou au contraire pour échap­per à la fa­mille !Et le spectacle est gé­né­ra­le­ment au ren­dez­vous. Les coups de théâtre sont fré­quents et les dé­fenses promptes à faire des ca­deaux, comme en 1963 où 66 buts furent mar­qués en pre­mière di­vi­sion, Ful­ham écra­sant Ip­ swich Town 10­1.

Cette an­née, pas d’af­fiche : les gros, Ar­se­nal, Chel­sea, Man­ches­ter Uni­ted et Man­ches­ter Ci­ty se dé­placent ou re­çoivent des équipes de mi­lieu et de bas de ta­bleau (res­pec­ti­ve­ment West Brom­wich, Bour­ne­mouth, Sun­der­land et Hull). Et il fau­dra at­tendre mar­di pour voir Li­ver­pool (contre Stoke) et mer­cre­di pour Tot­ten­ham (à Sou­thamp­ton).

Mais c’est tant mieux, car le Boxing Day, c’est aus­si le jour des sur­prises.

LEA­DER. Le Chel­sea de Ngo­lo Kante re­çoit Bour­ne­mouth, de­main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.