Élec­tions 2022

Sou­mis­sion de Houel­le­becq, ro­man de po­li­tique fic­tion, in­ter­roge la res­pon­sa­bi­li­té de l’in­di­vi­du.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Mu­riel Min­gau twit­ter : mmin­gau

7jan­vier 2015, Char­lie Heb­do est frap­pé. Le même jour, pa­raît chez Flam­ma­rion Sou­mis­sion de Mi­chel Houel­le­becq où l’is­la­misme est un thème ma­jeur. L’au­teur fait in­ter­rompre la pro­mo­tion du livre qui sus­cite dé­jà la po­lé­mique. Pour­quoi y re­ve­nir ? Parce que ce ro­man, comme tout ro­man, est une mé­ta­phore à ne pas prendre au pied de la lettre. Il per­met de bros­ser un portrait juste de notre so­cié­té « dé­ca­dente ». Le lire, c’est bra­ver les peurs que cer­tains re­prochent au livre d’ali­men­ter. C’est re­ven­di­ quer la li­ber­té pour un au­teur d’écrire ce qu’il veut, comme il veut. C’est s’of­frir le plai­sir d’un très bon texte, qui ne se li­mite pas à une « po­li­tique­fic­tion ». Ici, l’an­ti­hé­ros se conver­tit à l’is­lam après l’élec­tion en 2022 du pre­ mier pré­sident mu­sul­man. Com­ment ce brillant uni­ver­si­taire, spé­cia­liste de Huys­mans, athée, vo­lage, ac­cepte­t­il le voile pour ses étu­diantes, la po­ly­ga­mie, la main­mise sur l’édu­ca­tion ? Dé­sa­bu­sé, sans rêves, sans convic­tions, il est aus­si mé­diocre et vain que sa so­cié­té. A­t­il ce qu’il mé­rite ? Pour­tant, il est tou­chant, ca­pable d’in­té­res­ser à Huys­mans, au­teur « dé­ca­dent » au­quel Houel­le­becq ré­serve ici des pages pas­sion­nantes. Ce livre, au style res­ser­ré, est à ac­cueillir dans toute son in­tel­li­gence, sa com­plexi­té. Une mé­ta­phore peut­être à mé­di­ter avant mai 2017 où le dan­ger n’est pas un can­di­dat mu­sul­man.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.