Bob Dy­lan l’écri­vain

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ré­mi Bon­net

Bob Dy­lan, prix No­bel de lit­té­ra­ture ? Et puis quoi en­core ?

Lorsque son nom sort du cha­peau le 13 oc­tobre 2016, beau­coup ont du mal à y croire. Et des voix se lèvent pour s’in­di­gner : la mu­sique, ce n’est pas la lit­té­ra­ture, en­tend­on. Soit…

Il est vrai que le ti­ming de cette re­con­nais­sance semble ar­ri­ver un peu par ha­sard. Le chan­teur amé­ri­cain n’a pas sor­ti de chan­sons ori­gi­nales de­puis 2012, et il n’a pu­blié, au cours de sa longue car­rière, que deux livres.

Le pre­mier, Ta­ran­tu­la, écrit en 1965 et 1966, est une suc­ces­sion de poèmes ab­surdes et iro­niques, ins­pi­rés par le sur­ réa­lisme et la Beat Ge­ne­ra­tion. C’est sym­pa­thique, mais ça n’en­ter­re­ra pas les Al­len Gins­berg ou Jack Ke­rouac.

Le se­cond, Ch­ro­nicles, vo­lume 1, pa­ru en 2004, est une au­to­bio­gra­phie dont cer­tains cha­pitres, c’est prou­vé, sont lar­ge­ment fic­tifs.

Alors, que reste­t­il ? Les chan­sons, bien sûr ! Et pour qui­conque a dé­jà ten­té, pa­tiem­ment, d’épou­ser les si­nueux contours de textes fon­da­teurs comme De­so­la­tion Row, Vi­sions of Jo­han­na ou Chimes of free­dom, ins­pi­rés par Rim­baud ou Sha­kes­peare, cette ré­com­pense tombe sous le sens.

Pro­blème : ces mor­ceaux ont été écrits il y a au moins cinq dé­cen­nies. Fi­na­le­ment, le plus éton­nant, c’est que la vé­né­rable Aca­dé­mie sué­doise, qui dé­livre le prix, a cin­quante ans de re­tard…

CHA­PEAU ! Bob Dy­lan a été dé­si­gné prx No­bel de lit­té­ra­ture, à la sur­prise gé­né­rale. PHO­TO DA­VID GAHR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.