Aban­don et re­trou­vailles

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Pas­cale Fau­riaux pas­cale.fau­riaux@cen­tre­france.com

Claire Gal­lois ra­conte l’his­toire d’une en­fance bal­lot­tée entre une mère bio­lo­gique et une mère nour­ri­cière dans Et si tu n’exis­tais pas.

Un ro­man court et per­cu­tant : après une pre­mière brève page au condi­tion­nel, l’au­teure écrit au pas­sé. Le pas­sé pour plon­ger dans l’en­fance de la nar­ra­trice, qui se scinde en deux.

Bé­bé, elle est confiée à Yaya, une jeune fille sans fa­mille et ver­tueuse, deux qua­li­tés in­dis­pen­sables à sa mis­sion : faire gran­dir cette en­fant en­com­brante pour sa fa­mille loin du foyer pa­ri­sien et bour­geois, à La Sou­ter­raine, en Creuse.

Cette pe­tite en­fance est heu­reuse, faite de contes et de comp­tines, de rires et de ru­ta­ba­gas, un jar­din en­chan­té mal­gré les an­nées qua­rante et la guerre.

Nou­veau monde

Jus­qu’à un chaud di­manche d’août. La fillette a six ans quand sa mère bio­lo­gique ar­ rive pour l’éloi­gner à ja­mais de ce monde, son monde.

Elle est trans­plan­tée dans un im­mense ap­par­te­ment pa­ri­sien de 17 pièces, rue de Cour­celles, avec frère et soeurs, do­mes­tiques et deux pa­rents. Mais sans Yaya, il n’y a plus d’en­fance. La nar­ra­trice s’at­tache alors à « gran­dir en si­lence » : « Ni crainte, ni plai­sir, ni ran­cune. Le si­lence des sen­ti­ments ».

Puis vient le temps de la quête, de l’en­quête : re­trou­ver Yaya. Avec de maigres in­dices, un pré­nom et deux lieux.

EN­FANCE. Celle de la nar­ra­trice est scin­dée en deux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.