Gueule de bois sans ivresse pour Brive

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports | Auvergne - À Bou­logne-billan­court, Ben­ja­min Pom­mier

En tête jus­qu’à la 80e mi­nute de la ren­contre, le CABCL a fi­ni par lâ­cher à l’ul­time se­conde face au Stade Fran­çais. Cruel. Sur­tout que Brive avait fait le match par­fait.

«C’est af­freux ». La phrase si­gnée Si­mon Gill­ham, tête basse, quelques mi­nutes après la ren­contre suf­fit à ré­su­mer l’état d’es­prit du CABCL, hier soir.

A vingt se­condes près, les Bri­vistes réa­li­saient le coup par­fait. Le coup qu’ils avaient ima­gi­né et concoc­té tout au long de la se­maine sans ja­mais vou­loir l’avouer ou­ver­te­ment. Pas le genre de la mai­son.

Seule­ment, après près de trois mi­nutes de mê­lées faites et re­faites, M. Car­do­na dou­chait les es­poirs du CAB et de Da­mien La­vergne en dif­fi­cul­tés sur les trois mê­lées pré­cé­dentes. Fran­çois Steyn n’avait alors plus qu’à cru­ci­fier les Cor­ré­ziens qui au­raient clai­re­ment mé­ri­té de l’em­por­ter. Ils avaient mis tous les in­gré­dients pour.

À une dé­fense par­fai­te­ment bien or­ga­ni­sée et agres­sive, les co­équi­piers de Ted­dy Iri­ba­ren es­sayaient de pro­po­ser du jeu. Ils étaient d’ailleurs tout proches d’al­ler à dame avec Le De­ve­dec et Ger­main du­rant le pre­ mier quart d’heure de jeu.

Cette or­ga­ni­sa­tion dé­fen­sive, elle fi­nis­sait même par payer juste avant la pause grâce à la lec­ture par­faite de La­peyre qui in­ter­cep­tait une passe de Pa­risse pour per­mettre à Brive de prendre les com­mandes.

À 10­3 à la pause, le CAB te­nait son ex­ploit. Et ce n’était pas le Stade Fran­çais qui sem­blait en me­sure de ve­nir gâ­cher la fête tant les Pa­ri­siens ac­cu­mu­laient les mau­vais choix. Dan­ty pré­fé­rait ta­per dans le dos de la dé­fense alors qu’un 5 contre 2 se pré­sen­tait à lui quand Wai­sea cro­quait un 3 contre 1.

Le CABCL ne pou­vait pas perdre. Pas après avoir fait la course en tête de la sorte et éteint la meilleure at­taque du Top 14. Vient alors cette 77e mi­nute de jeu. Après une très bonne dé­fense sur bal­lon por­té, les Bri­vistes ré­cu­pèrent une mê­lée. Celle qui peut leur per­mettre de dé­cro­cher leur deuxième suc­cès de la sai­son à l’ex­té­rieur. La suite du scé­na­rio est dé­jà connue et met un coup de mas­sue sur le CAB.

Ce ma­tin, Brive compte un point de plus au clas­se­ment mais a clai­re­ment la gueule de bois. Sans l’ivresse d’un suc­cès ô com­bien mé­ri­té. Ra­geant. « On va la faire soft dans le bus ima­geait Guillaume Namy avant de re­ga­gner la Cor­rèze. À base de bières ­ sau­cis­son ». Le cham­pagne était pour­tant au frais et ne de­man­dait qu’à être sa­bré...

Un cock­tail sau­cis­son­bières plu­tôt que le cham­pagne

FRUS­TRA­TION. A quelques se­condes près, les Bri­vistes, d’un ex­cellent Ben­ja­min La­peyre, au­raient pu dé­cro­cher leur 10e suc­cès de la sai­son à l’ex­té­rieur. Un suc­cès qui au­rait été plus que mé­ri­té face à des Pa­ri­siens qui ont réa­li­sé un hold-up en bonne et due forme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.