Les drôles de va­cances des cou­reurs

Com­ment les équipes pro­fes­sion­nelles pré­parent­elles la sai­son à ve­nir ?

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports | Cyclisme -

Les « grandes va­cances » n’existent pas pour les cou­reurs cy­clistes, très oc­cu­pés pen­dant l’hi­ver qui n’a rien d’une morte in­ter­sai­son pour les équipes pro­fes­sion­nelles de plus en plus poin­tues dans leurs ac­ti­vi­tés.

Si le dé­lai entre la fin de sai­son pro­gram­mée mi­oc­tobre et les pre­mières courses de l’année sui­vante dé­passe trois mois, l’ar­rêt ef­fec­tif est beau­coup plus court.

« Trois se­maines en gé­né­ral », es­time ­ et re­grette ­ Fré­dé­ric Grappe, le di­rec­teur de la per­for­mance à la FDJ, qui prône une cou­pure plus longue. « Contrai­re­ment à ce qu’on pen­sait ja­dis, on n’a pas be­soin de faire des ki­lo­mètres et des ki­lo­mètres pour pré­pa­rer la sai­son ».

« Les or­ga­nismes sont hy­per sol­li­ci­tés, au ni­veau phy­sique et sur­tout men­tal. Il y a beau­coup plus de stress qu’au­pa­ra­vant, ce que j’ap­pelle la fa­tigue cen­trale (du cer­veau) », ex­plique­t­il.

« J’ai fait un ar­rêt com­plet de 6­7 se­maines, plus que ce que je pen­sais », confirme Tho­mas Bou­dat, pro chez Di­rect Ener­gie. Eprou­vé par un double pro­gramme piste­route du­rant ces der­nières sai­sons, le Gi­ron­din (5e de l’om­nium aux JO de Rio) a res­sen­ti le be­soin de « faire un break ». « Mais j’ai tou­jours main­te­nu une ac­ti­vi­té phy­sique », sou­li­gnet­il à pro­pos de ses der­nières se­maines. Pour les « pros », course à pied, na­ta­tion et ski de fond sont des clas­siques. Thi­baut Pi­not aime le foot­ball, Na­cer Bou­han­ni la boxe.

Quand les cou­reurs re­prennent leur ou­til de tra­vail, les sen­sa­tions sont ra­re­ment bonnes. Non tant à cause de l’en­du­rance que de la perte de force mus­cu­laire sur le vé­lo. « C’est la qua­li­té phy­sique qu’on perd le plus vite, note Grappe, doc­teur en phy­sio­lo­gie du sport. D’où cette impression d’être col­lé à la route. Mais dès qu’on re­trouve un ni­veau de force conve­nable, on peut rou­ler 5 heures sur un cir­cuit val­lon­né sans être fa­ti­gué. Le ki­lo­mé­trage n’est qu’un élé­ment par­mi d’autres mais, pour don­ner un ordre d’idées, on en est à peu près à 4.000 ki­lo­mètres avant la pre­mière course ».

Entre­temps, les équipes ont pro­cé­dé au ri­tuel des stages, trois pour la plu­part des for­ma­tions du Worldtour (1re di­vi­sion mon­diale). « Un pour la co­hé­sion en no­vembre, un autre tour­né vers l’en­traî­ne­ment en dé­cembre, un der­nier en jan­vier sauf pour les cou­reurs qui partent en Aus­tra­lie pour les pre­mières courses », dé­taille Phi­lippe Che­val­lier, di­rec­teur dé­lé­gué D’AG2R La Mon­diale.

« Nous ré­glons en hi­ver tous les as­pects : pour la tech­nique, le ma­té­riel, le rè­gle­ment in­terne de l’équipe, etc », ajoute­t­il. « C’est la seule pé­riode où tout le groupe est ras­sem­ blé, le moment où l’on va sen­si­bi­li­ser et fé­dé­rer l’en­semble de l’équipe. Toutes les réunions sont im­por­tantes, que ce soit avec l’en­traî­neur et le di­rec­teur spor­tif ré­fé­rents pour chaque cou­reur, le pré­pa­ra­teur men­tal, le nu­tri­tion­niste ». Phé­no­mène mar­quant de la dé­cen­nie écou­lée, les en­traî­neurs ont pris une place es­sen­tielle dans l’or­ga­ni­sa­tion des équipes.

Dans la qua­si­to­ta­li­té des équipes, chaque cou­reur dis­pose ain­si d’une feuille de route, avec des ob­jec­tifs per­son­nels et un pro­gramme pré­vi­sion­nel des pre­miers mois.

Au moment des fêtes de fin d’année, la pé­riode des courses ­ le seul exa­men qui vaille ­ est proche. Les va­cances sont terminées de­puis longtemps mais l’am­biance est en­core à la dé­tente.

Tho­mas Bou­dat, comme beau­coup, en­tend ap­pli­quer à titre ex­cep­tion­nel le prin­cipe de « plai­sir » cher à Fré­dé­ric Grappe : « Je ne vais pas re­non­cer au re­pas de Noël. Oui, il y au­ra du foie gras et, avec, un verre de Sainte­croix­duMont ! »

Du foot­bal pour Thi­baut Pi­not, de la boxe pour Na­cer Bou­han­ni

STAGES. L’équipe AG2R de Ro­main Bar­det pour son pre­mier stage de co­hé­sion. (au pre­mier plan) est par­tie se res­sour­cer en mon­tagne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.