Ca­ram­bo­lage sur l’au­to­route A71

Cinq per­sonnes bles­sées lé­gè­re­ment et vingt­quatre autres im­pli­quées, hier soir, à Bi­ze­neuille

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région Actualité - Guillaume Bel­la­voine guillaume.bel­la­voine@cen­tre­france.com

Cinq per­sonnes ont été bles­sées lé­gè­re­ment et vingt­quatre autres ont été im­pli­quées, hier soir, dans un ca­ram­bo­lage, sur les deux sens de cir­cu­la­tion de l’au­to­route A71.

Un brouillard à cou­per au cou­teau, des voi­tures dans tous les sens, des dé­bris jon­chant le sol sur plu­sieurs di­zaines de mètres. L’au­to­route A71 était sens des­sus des­sous, hier soir, à hau­teur de Bi­ze­neuille (Al­lier).

Dans les deux sens de cir­cu­la­tion, une quin­zaine de voi­tures se sont ren­trées de­dans, au même moment, vers 18 h 30.

Nuit, brouillard et fu­mée

Cinq per­sonnes ont été bles­sées lé­gè­re­ment et vingt­quatre autres ont été im­pli­quées sans connaître de bles­sures, se­lon un bi­lan pro­vi­soire des pom­piers, dres­sé hier soir par le com­man­dant Ed­dy Pey­rard.

La nuit et le brouillard ont consi­dé­ra­ble­ment gê­né la vi­si­bi­li­té des conduc­teurs. Il est en­vi­sa­geable éga­le­ment que l’in­cen­die de deux cent cin­quante bottes de paille à Bi­ze­neuille ait ac­cen­tué les dif­fi­cul­tés. L’odeur du feu était en­core pré­gnante hier soir sur cette par­tie de l’au­to­route.

« C’était un mur de fu­mée, té­moigne un Vi­chys­sois, qui se ren­dait à Bourges (Cher) avec sa femme et ses deux filles pour ré­ veillon­ner. J’ar­ri­vais à 100 ki­lo­mètres à l’heure quand j’ai ta­pé la voi­ture de­vant moi, j’ai à peine eu le temps de frei­ner. » Une de ses filles pré­sen­tait des dou­leurs au ventre, et sa femme un hé­ma­tome au vi­sage.

« Tout le monde a frei­né d’un coup, conti­nue un conduc­teur de la Vienne, qui rou­lait se­lon ses dires à 80 ki­lo­mètres à l’heure. J’ai re­mar­qué aus­si que la chaus­sée glis­sait à un en­droit. »

La salle des fêtes de Bi­ze­neuille a été ou­verte hier soir pour ac­cueillir les per­sonnes im­pli­quées dans l’ac­ci­dent. Un point mé­di­cal avan­cé a été dres­sé di­rec­te­ment sur l’au­to­route pour pro­di­guer les pre­miers soins. Qua­tre­vingts pom­piers ont été ap­pe­lés sur les lieux, aux­quels il faut ajou­ter les gen­darmes et le Sa­mu.

Après l’ac­ci­dent, les vé­hi­cules cir­cu­lant sur l’au­to­route ont été re­di­ri­gés vers d’autres iti­né­raires.

« Tout le monde a frei­né d’un coup »

SE­COURS. Un point mé­di­cal avan­cé a été créé sur l’au­to­route après l’ac­ci­dent. La nuit et le brouillard ont consi­dé­ra­ble­ment gê­né la vi­si­bi­li­té des conduc­teurs. PHO­TO PHI­LIPPE BIGARD

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.