S’en­traî­ner à lire comme des spor­tifs

Mou­lins seule ville de la région à ex­pé­ri­men­ter « la ma­chine »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région actualité - Pascal Lar­cher pascal.lar­cher@cen­tre­france.com

« La ma­chine à lire » du lin­guiste Alain Ben­to­li­la fonc­tion­ne­ra à Mou­lins au prin­temps 2017.

Si­gna­taire d’une conven­tion jus­qu’au 31 dé­cembre 2019 avec le Ci­fo­dem (Centre in­ter­na­tio­nal de for­ma­tion à dis­tance des maîtres), Mou­lins se­ra la seule ville de la région à uti­li­ser ce dis­po­si­tif des­ti­né à re­don­ner le goût de la lec­ture.

« C’est une très belle his­toire, sou­ligne le maire, Pierre­an­dré Pé­ris­sol. Le lin­guiste Alain Ben­to­li­la était asth­ma­tique, mais un pro­fes­seur D’EPS lui a ap­pris à cou­rir en al­ter­nant phases de course et phases de marche. Il est de­ve­nu ma­ra­tho­nien. Il a ap­pli­qué ce prin­cipe à la lec­ture ».

« Lec­ture heu­reuse »

L’idée est d’ame­ner le « peu lec­teur » vers une lec­ture de plus en plus longue en lui pro­po­sant une al­ter­nance de phases de lec­ture au­to­nome et de plages d’écoute du texte.

« La lec­ture de­mande de la concen­tra­tion, un ef­fort de com­pré­hen­sion, de l’en­du­rance. Choses dont on se désha­bi­tue à notre époque (les mé­dias ba­sés sur l’image, la TV, in­citent à la pas­si­vi­té). Nous vou­lons pro­mou­voir une lec­ture heu­reuse, en faire re­dé­cou­vrir les bien­faits. Lire, c’est aus­si par­ta­ger des émo­tions et don­ner en­vie de lire aux autres », in­dique Ni­cole Ta­bu­tin, pre­mière ad­jointe au maire. Elle ré­sume cette phi­ lo­so­phie par le titre d’un livre d’agnès Mar­tin­lu­gand, Les gens heu­reux lisent et boivent du ca­fé.

« La ma­chine à lire » s’adres­se­ra à ces gens qui se sont désha­bi­tués à lire, qui dé­crochent après 2.500 signes, l’équi­valent de trois pages.

La lec­ture nu­mé­rique vien­dra à leur res­cousse, avec une ap­pli­ca­tion ins­tal­lée sur or­di­na­teur. En mars­avril, des ate­liers d’une heure fonc­tionne­ ront une fois par se­maine, avec de pe­tits groupes (huit per­sonnes).

« La ma­chine à lire » se­ra pro­po­sée dans un pre­mier temps à l’école élé­men­taire Léo­nard­de­vin­ci. Une ex­pé­ri­men­ta­tion se­ra éga­le­ment me­née au­près des jeunes fré­quen­tant les ac­cueils de jeunes et aux se­niors, dans le cadre des ac­ti­vi­tés pro­po­sées par le pôle se­nior du CCAS. Une di­zaine de per­sonnes – agents mu­ni­ci­paux et bé­né­voles – se­ront for­mées pour en­ca­drer les ate­liers.

Le Ci­fo­dem a sé­lec­tion­né qua­rante­cinq ou­vrages, des Aven­tures d’ala­din aux Ch­ro­niques mar­tiennes, en pas­sant par L’odys­sée.

Pro­fes­seur à l’uni­ver­si­té Pa­ris Des­cartes, Alain Ben­to­li­la est un lin­guiste fran­çais au­teur d’une ving­taine d’ou­vrages sur l’illet­trisme des jeunes adultes et l’ap­pren­tis­sage de la lec­ture et du lan­gage chez l’en­fant. Il a créé et pré­side de­puis 2010 le Ci-fo­dem, à l’uni­ver­si­té Pa­ris Des­cartes, qui construit des dis­po­si­tifs en ligne pour les en­sei­gnants et les édu­ca­teurs.

LIRE. Avec « la ma­chine à lire », on pour­ra lire de plus en plus long­temps en al­ter­nant des phases de lec­ture sur ta­blette et des phases au­dio. PHOTO D’ILLUSTRATION FRAN­ÇOIS-XA­VIER GUTTON

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.