Le re­gard contras­té de Brice Hor­te­feux

L’au­vergne est « vi­ta­mi­née », la France « ex­sangue »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité - J.-P. G.

Comme à son ha­bi­tude, Brice Hor­te­feux a dres­sé le bi­lan et les pers­pec­tives du trip­tyque Région-france-eu­rope, hier soir, en pré­sen­tant ses voeux dans un hô­tel cler­mon­tois où se pres­saient quelque 250 in­vi­tés.

« Na­tu­rel­le­ment », ses pre­miers voeux l’ont été pour la région. Le vi­ce­pré­sident du Con­seil ré­gio­nal en charge de l’au­vergne n’a eu qu’éloges en­vers Laurent Wau­quiez, sou­li­gnant l’éco­no­mie de 75 mil­lions d’eu­ros en 2016 qui se­ra re­con­duite en 2017, le dou­ble­ment du fi­nan­ce­ment pour les mai­sons de san­té et l’ap­pli­ca­tion dans les mar­chés pu­blics de la clause Mo­lière pour « lut­ter contre la concur­rence sou­vent dé­loyale des tra­vailleurs dé­ta­chés ».

« Dé­bâcle idéo­lo­gique »

Un an après, Brice Hor­te­feux ne trouve que bé­né­fice dans la fu­sion Au­vergne­rhône­alpes : « à l’évi­dence, l’au­vergne est vi­ta­mi­née dans une région dy­na­mi­sée ».

On se dou­tait que le ta­bleau se­rait tout autre à l’échelle na­tio­nale. L’an­cien mi­nistre s’est ap­pe­san­ti sur les ombres du quin­quen­nat Hol­lande, par­lant d’un « pays ex­sangue », d’un « dé­cro­chage éco­no­mique », d’un « dé­sastre social » avec « 1.110.000 chô­meurs sup­plé­men­taires par rap­port à 2012 » et de « dé­bâcle idéo­lo­gique » à propos de « l’anar­chie à Notre­dame­des­landes » et du pro­jet avor­té de la loi sur la dé­chéance de na­tio­na­li­té.

Celui qui fut mi­nistre de l’in­té­rieur entre 2009 et 2011 a es­ti­mé que « notre po­li­tique de l’asile est au­jourd’hui une ma­chine à fa­bri­quer des clan­des­tins ». Il s’est dit « cho­qué » de ce que « les forces de sé­cu­ri­té soient obli­gées de pro­té­ger plus de 2.500 églises le soir de Noël ».

Le dé­pu­té eu­ro­péen a dé­fen­du l’eu­rope « fa­cile bouc émis­saire de tous nos maux » et de­man­dé, compte te­nu des « failles de la lutte contre le ter­ro­risme », à ce que « la li­ber­té de cir­cu­la­tion soit sus­pen­due tem­po­rai­re­ment pour les ci­toyens non eu­ro­péens ».

DIS­COURS. Le dé­pu­té eu­ro­péen et vice-pré­sident en charge de l’au­vergne face à ses in­vi­tés. PHOTO FRAN­CIS CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.