Wes­ley Fo­fa­na, un lea­der à ma­tu­ri­té

Le trois­quarts centre in­ter­na­tio­nal, arme re­dou­table en club et en sé­lec­tion

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Rugby - Chris­tophe Bu­ron

Ti­tu­laire en Top 14 pour la pre­mière fois de­puis le 9 oc­tobre, le centre cler­mon­tois a ac­quis la confiance qui lui per­met au­jourd’hui d’être la plaque tour­nante de la ligne de trois-quarts de L’ASM et du XV de France.

Ta­lent pur à l’état brut, Wes­ley Fo­fa­na n’a pas tou­jours fait l’una­ni­mi­té, sans doute en rai­son de l’exi­gence qu’on im­pose à tous les joueurs de très haut ni­veau. L’homme avait sans doute be­soin de mû­rir, de créer aus­si une sphère pour ne plus être tou­ché par tout ce qui se dit et s’écrit quand on com­mente les per­for­mances des joueurs très ta­len­tueux.

À Cler­mont, Franck Azé­ma, an­cien trois­quarts centre, a na­tu­rel­le­ment les yeux de Chi­mène pour le joyau de sa ligne d’at­taque dont il me­sure l’évo­lu­tion. « Au­jourd’hui, il a plei­ne­ment conscience de ce qu’il peut faire et ne pas faire sur le ter­rain. Le tra­vail qu’il a four­ni lui a per­mis d’étof­fer la caisse à ou­tils. Avec ses qua­li­tés de course et d’ap­puis, il peut dé­sor­mais évo­luer dans toutes les formes de jeu. Il a vrai­ment amé­lio­ré son ba­gage, même son jeu au pied », se sa­tis­fait le coach.

Ti­tu­laire lors des quatre matchs eu­ro­péens, le joueur cadre qu’est Fo­fa­na est beau­coup plus mé­na­gé en Top 14. Pour­tant, même s’il n’a joué que cinq des quinze jour­nées de cham­pion­nat, il af­fiche le troi­sième temps de jeu de son équipe, si l’on ra­joute les 240 mi­nutes jouées en Bleu à l’au­tomne. Mais il a bé­né­fi­cié d’une cou­pure de deux se­maines, après la ré­cep­tion de l’ul­ster, quand la fa­tigue guet­tait.

Guy No­vès, le sé­lec­tion­neur du XV de France se fé­li­cite de la ges­tion des in­ter­na­tio­naux ef­fec­tuée par Franck Azé­ma.

« Si on per­met à un joueur de bien ré­cu­pé­rer et de se pré­pa­rer, il a plus de chances d’être le meilleur avec son club, ce que l’on de­mande à nos sé­lec­tion­nés. La ges­tion faite par L’ASM va dans le sens de l’in­té­rêt de Wes­ley et ce­la sert son club et l’équipe de France », es­time le pa­tron des Tri­co­lores.

En club comme en sé­lec­ tion, Wes­ley Fo­fa­na s’im­pose cette sai­son comme un élé­ment mo­teur, un ca­ta­ly­seur d’éner­gies po­si­tives, comme l’a consta­té son par­te­naire Mor­gan Par­ra. « Wes est bien plus épa­noui au­jourd’hui. Tout ce qu’il fait, c’est pour le bien du groupe. Il parle et com­mu­nique plus lors des séances vi­déo et sur le ter­rain. Il prend des res­pon­sa­bi­li­tés, il ne le fai­sait pas avant car il ne se sen­tait peut­être pas lé­gi­time. C’est de­ve­nu un lea­der », mar­tèle le de­mi de mê­lée cler­mon­tois.

Lea­der ! Voi­là le sta­tut de Fo­fa­na quand il en­dosse aus­si le maillot de l’équipe de France. C’est le rôle que lui a confié Guy No­vès. « Dé­jà, le sec­teur où il a le plus confir­mé, c’est la ma­tu­ri­té, sou­ligne le sé­lec­tion­neur. C’est lié à la confiance qu’il a dans le groupe et dans le staff, à Cler­mont comme avec nous en équipe de France ».

Et l’an­cien pa­tron du Stade Tou­lou­sain d’éva­luer la pro­gres­sion du Cler­mon­tois. « De­puis un an, pour l’avoir bien re­gar­dé, avec fi­na­le­ment peu d’échanges car il était dans l’ob­ser­va­tion, je peux dire qu’il s’est li­bé­ré : dans ses in­ter­ven­tions, ses pré­pa­ra­tions de matchs aus­si. Je lui ai de­man­dé de de­ve­nir le lea­der de la ligne de trois­quarts. Et je le sens to­ta­le­ment in­ves­ti dans le pro­jet ».

À l’aise en jaune… comme en bleu, Wes­ley Fo­fa­na va donc re­trou­ver ce soir les ter­rains du Top 14 pour un choc ma­jeur face à Toulon. As­so­cié à La­me­rat, il au­ra Mer­moz et No­nu comme ad­ver­saires di­rects, avec Bas­ta­reaud sur le banc.

Le dé­fi est de taille mais Franck Azé­ma pour­ra comp­ter sur un Fo­fa­na au zé­nith. « Wes­ley sait prendre la bonne dé­ci­sion sur le ter­rain, il est ca­pable d’ob­ser­ver car il sait être vi­gi­lant. Avec ses qua­li­tés de joueur, ça en fait un des meilleurs centres au monde », es­time le coach cler­mon­tois.

« Il a confiance dans le groupe et le staff, en club comme en sé­lec­tion » No­vès

PASSEUR. « Je ne sais pas si Wes­ley Fo­fa­na a pro­gres­sé, le ta­lent est là de­puis long­temps. Il a su s’adap­ter au jeu pro­po­sé par Franck Azé­ma à L’ASM et ef­fec­ti­ve­ment en équipe de France. Il faut dire que nos sys­tèmes sont re­la­ti­ve­ment proches », ex­plique Guy No­vès. PHOTO FRAN­CIS CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.