Tou­louges vient à bout d’un No­hanent cou­ra­geux

Les No­ha­nen­tais n’ont te­nu qu’une mi­temps hier, 83­93

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Auvergne -

L’en­tente No­hanent-blan­zat-châ­teau­gay ac­cueillait Tou­louges, évo­luant deux di­vi­sions au-des­sus, pour les 32es de fi­nales de la Coupe de France, hier. Mal­gré un dé­part ca­non et un match cou­ra­geux, les hommes de Tho­mas Me­zure n’ont te­nu qu’une mi-temps.

Coupe de France oblige, No­hanent, évo­luant deux di­vi­sions en­des­sous, par­tait avec un avan­tage de qua­torze points.

Les Au­ver­gnats al­laient vite pro­fi­ter de cette avance. Mal­gré un 7­2 en­cais­sé dès l’en­tame de match, les hommes de Tho­mas Me­zure jouaient re­lâ­chés et l’en­trée de Rey fai­sait beau­coup de bien dans un sec­teur in­té­rieur do­mi­né par l’as­pi­ra­teur à re­bonds Tou­lou­giens Fitz­ge­rarld. Après le pre­mier quart­temps, les No­ha­nen­tais réus­sis­saient à gar­der leur avan­tage et même mieux, (36­21).

Le deuxième quart­temps dé­bu­tait comme la fin du pre­mier, par une su­perbe ac­tion en so­li­taire du me­neur Char­pille. Après trois mi­nutes trente de jeu, No­hanent conser­vait son avance et à la sui­ te d’un trois points de Li­gner, me­nait de dix­neuf points. Les sys­tèmes mis en place par Tho­mas Me­zure fonc­tion­naient par­fai­te­ment et même si Tou­louges re­ve­nait à neuf points sur un buz­zer bea­ter de Fitz­ge­rarld à trois points, les spec­ta­teur se pre­naient à rê­ver.

À la mi­temps, les puy­do­mois, évo­luant en con­ tre­at­taques, pro­fi­taient d’une équipe vi­si­teuse qui ne par­ve­nait pas à mettre son jeu en place, (51­42).

Et Bar­ce­lo tua le match…

Au re­tour des ves­tiaires, la phy­sio­no­mie du match était toute autre et les joueurs d’oriol Valls en­ta­maient le troi­sième quart­temps par un 8­0. Après cinq mi­nutes dans cette se­conde mi­temps, les vi­si­teurs re­ve­naient à cinq pe­tits points, (58­53). Les lo­caux se pré­ci­pi­taient et ne par­ve­naient plus à sur­prendre une dé­fense Tou­lou­gienne en­fin en place si bien qu’à la fin du troi­sième quart­temps, les Rous­sillon­nais pas­saient de­vant pour la pre­mière fois du match, (63­62).

Le der­nier acte était celui de la dé­mons­tra­tion pour Jo­na­than Bar­ce­lo. L’ai­lier ibé­rique qui a évo­lué en deuxième di­vi­sion es­pa­gnole à Pla­cen­cia, mit fin à lui tout seul aux espoirs no­ha­nen­tais. In­solent d’adresse avec un quatre sur cinq à trois points, l’ai­lier tou­lou­gien et ses dix­sept points dans ce qua­trième quart­temps per­met­taient aux hommes d’oriol Valls de ve­nir à bout d’une cou­ra­geuse équipe de No­hanent.

Dé­faite au goût amer mais lo­gique pour les hommes de Tho­mas Me­zure qui re­ce­vront Ger­zat le week­end pro­chain en cham­pion­nat.

PHOTO FRAN­CIS CAMPAGNONI

MURATORE. Mal­gré dix-neuf points, le No­ha­nen­tais n’a rien pu faire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.