COUPE DE FRANCE / 32ES DE FI­NALE « Il ne fau­dra pas avoir peur »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Football -

En quête de temps de jeu à Cler­mont, Ma­ma­dou Thiam a mis un peu de temps à sor­tir de sa co­quille. Mais l'at­ta­quant prê­té par Di­jon, cinq buts au comp­teur, a trou­vé sa place dans l'équipe au­ver­gnate. De quoi lui don­ner de la confiance pour Bor­deaux. Laurent CALMUT Comment abor­dez-vous ce choc ?

Pour moi, c'est un match comme un autre. Ce n'est pas parce que c'est la Coupe de France que je vais chan­ger quelque chose dans ma fa­çon de l'abor­der. Je ne me mets pas for­cé­ment de pres­sion.

Re­ce­voir une équipe de Ligue 1 a quand même dû faire par­ler dans le ves­tiaire...

Hon­nê­te­ment, on n'a pas par­lé une seule fois de ce match de­puis la re­prise. On parle du froid, des condi­tions dif­fi­ciles à l'en­traî­ne­ment, mais pas du match. La coach ne nous met pas non plus de pres­sion. Il y a donc tout pour bien faire.

Pour­quoi Cler­mont peut-il réa­li­ser l'ex­ploit face à Bor­deaux ?

Si on leur montre qu'on a plus en­vie qu'eux, je pense que ça va le faire. Il y au­ra du monde au stade, et on aime ça. À nous de mettre les in­gré­dients pour faire un bon match. Il ne fau­dra pas avoir peur, ne pas trop se dire qu'on joue contre une Ligue 1. On a la chance de jouer à do­mi­cile. Si on leur met un peu de pres­sion, si on gagne nos duels, ça peut le faire.

En quoi le match face à L'OM cette sai­son (dé­faite 2-1 en Coupe de la Ligue) peut-il ser­vir ?

Il ne faut pas re­pro­duire les mêmes er­reurs. Contre L'OM, on a un peu trop dé­fen­du. On au­rait dû jouer notre jeu, et je pense que ça au­rait don­né un autre match. Face à Bor­deaux, ce se­ra le genre de rencontre qu'on aime jouer. C'est une Ligue 1, ça joue bien au bal­lon. On va faire ce qu'il faut pour les pous­ser et al­ler cher­cher cette vic­toire.

Mar­seille vous a lais­sé des re­grets ?

Oui. À la fin du match, ils sont pas­sés à cinq der­rière et on s'est dit qu'on avait com­men­cé à at­ta­quer un peu trop tard. Mais on ap­prend de ce genre d'er­reur. Au moins, ça nous a don­né de la confiance. On a d'ailleurs ga­gné le match qui a sui­vi, contre Amiens, qui était dans les trois pre­miers Né à Au­ber­vil­liers (Seine-saint-de­nis) le 20 mars 1995 (21 ans) At­ta­quant, 1,80 m, 82 kg Prê­té par Di­jon au Cler­mont Foot de­puis juin 2016 (sans op­tion d'achat) 2014-2015 : Di­jon (L2), 8 matchs 2015-2016 : Di­jon (L2), 17 matchs, 3 buts 2016-2017 : Cler­mont (L2), 17 matchs, 5 buts ; 3 matches et 1 but en Coupe de la Ligue Quel re­gard por­tez-vous sur votre pre­mière moi­tié de sai­son ?

Je suis quel­qu'un de ti­mide, ré­ser­vé. Mon in­té­gra­tion a donc été un peu plus longue. Au dé­but, je ne connais­sais per­sonne. C'était dur pour moi. Mais main­te­nant, j'ai l'im­pres­sion d'être là de­puis plu­sieurs an­nées. L'am­biance est très bonne. Sur le ter­rain, c'est pa­reil. J'étais un peu « ran­gé » sur mon cô­té. Là, je joue mon jeu, c'est pour ça que ça se passe mieux. La coach me fait éga­le­ment confiance, j'es­saie de le lui rendre sur le ter­rain. Les co­pains m'aident aus­si beau­coup et ils veulent me voir réus­sir. Je fais tout mon pos­sible pour leur rendre la pa­reille.

En dé­but de sai­son, vous an­non­ciez vou­loir mar­quer dix buts. Vous en êtes à cinq à mi-sai­son. Vi­sez-vous plus haut ? Vous avez com­men­cé la sai­son sur un cô­té, avant de jouer en pointe de­puis plu­sieurs ren­contres. Que pré­fé­rez-vous ?

De­puis mon plus jeune âge, j'ai tou­jours vou­lu mar­quer des buts. Ma for­ma­tion est celle d'un avant-centre. Mais lors de mes pre­mières an­nées à Di­jon, je jouais sur le cô­té. J'aime ça aus­si, mais ça fait deux ans que je re­trouve mes sen­sa­tions de­vant le but.

Comment ima­gi­nez-vous la suite de la sai­son ?

L'ob­jec­tif, c'est de vi­ser une meilleure place au clas­se­ment. Être dixième, ce n'est pas suf­fi­sant pour moi. Le Cler­mont Foot n'est pas à sa place. Il doit être un peu plus haut. On manque par­fois de concen­tra­tion, il faut amé­lio­rer ça. Il faut aus­si être plus so­lide, de­vant comme der­rière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.