AMÉ­DÉE GAS­QUET, VÉ­RI­TABLE VISIONNAIRE

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Clermont Vivre Sa Ville -

Né en 1852, Amé­dée Gas­quet, uni­ver­si­taire de haut ni­veau, a été maire de Cler­mont-fer­rand de 1888 à 1893. Fin 1896, alors qu’il était Rec­teur de l’aca­dé­mie de Nan­cy, il écri­vait : « Face au “mo­dèle al­le­mand”, la loi du 10 juillet 1896 sur les uni­ver­si­tés ré­gio­nales pose la ques­tion du de­ve­nir des fa­cul­tés cler­mon­toises et du rôle du couple re­cherche-en­sei­gne­ment su­pé­rieur dans le dé­ve­lop­pe­ment na­tio­nal et ré­gio­nal… ». En tant qu’an­cien pro­fes­seur d’his­toire à la Fa­cul­té des Lettres, Amé­dée Gas­quet ne ces­sait de rap­pe­ler à ses col­lègues les consta­ta­tions sui­vantes : « La pros­pé­ri­té de l’al­le­magne tient d’abord à l’union étroite qui existe entre ses uni­ver­si­tés, ses agri­cul­teurs, ses hommes d’état et ses in­dus­triels… »… Pré­mo­ni­toire.

(*) Ex­trait de « La Re­vue d’au­vergne », So­cié­té des Amis des Uni­ver­si­tés..

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.