Rare et mys­té­rieux

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

« Ce qui est par­ti­cu­lier, c’est qu’il fait par­tie de cette faune que l’on as­so­cie à du do­mes­tique mais qui, dans le cas pré­sent, ne l’est pas du tout. » On se­rait ten­té de le confondre avec son cou­sin, le chat do­mes­tique (avec qui il peut s’hy­bri­der) ou en­core avec le chat ha­ret, un chat do­mes­tique re­tour­né à l’état sau­vage, mais il n’en est rien. Le chat sau­vage (fe­lis sil­ves­tris sil­ves­tris) est une sous­es­pèce à part en­tière avec un phé­no­type et un gé­no­type propre. Pour aper­ce­voir le plus sau­vage fé­lin de nos cam­pagnes, il faut bous­cu­ler sa chance et en ap­prendre un peu sur ses ha­bi­tudes de vie. Sa­chez donc qu’il est plu­tôt so­li­taire, sort chas­ser au cré­pus­cule ou lorsque la nuit est tom­bée, dans les prai­ries na­tu­relles.

L’es­pèce, pro­té­gée na­tio­na­le­ment de­puis 1979 (*), a pu se re­dé­ve­lop­per. Si sa po­pu­la­tion est im­pos­sible à es­ti­mer, « on sent qu’elle a une dy­na­mique re­la­ti­ve­ment bonne de­puis les an­nées 1990 », ex­plique Jé­rôme Yver­nault, de L’ONCFS Creuse. En France, deux gros noyaux de po­pu­la­tions oc­cupent

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.