Pa­trick Tu­do­ret, der­nières nou­velles de l’homme

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Jean-marc Laurent jean-marc.laurent@cen­tre­france.com

Pa­trick Tu­do­ret a ce­ci de com­mun avec Alexandre Via­latte qu’il se ré­fère lar­ge­ment à la plus haute An­ti­qui­té. L’un comme l’autre n’exècrent rien tant que le mo­der­nisme de l’ho­mo pseu­do sa­piens. Re­lire d’un trait 44 des Chro­niques du temps pré­sent que Pa­trick Tu­do­ret a li­vrées de­puis 2004 aux quo­ti­diens du groupe de presse La Mon­tagne Centre France, pu­bliées en re­cueil cette se­maine aux Belles Lettres, équi­vaut à une dé­am­bu­la­tion éru­dite dans un Olympe « pré­hys­té­rique ». Un Eden où l’on cé­lèbre Le bon­heur et autres brou­tilles sous les Lu­mières hel­lènes en la plai­sante com­pa­gnie d’un grand chas­seur de l’ab­surde de nos fo­lies or­di­naires. À la ma­nière de Cen­drars dans le Trans­si­bé­rien, Lar­baud dans l’orient­express et de l’as­pi­ra­tion de Blon­din d’abattre les cloi­sons, Pa­trick Tu­do­ret em­barque vo­lon­tiers à bord de tous les « trains qui partent » vers la Si­cile, le Mon­té­né­gro, Ber­lin, Phi­la­del­phie… et nous dit les ver­tus du voyage et son goût pour le grand large. Et la poé­sie avec Sha­kes­peare : « Nous sommes faits de l’étoffe de nos rêves ». Après Phi­lippe Mu­ray, Da­nielle Sal­le­nave, Fran­çois Taillan­dier, autres chro­ni­queurs qui ont com­pi­lé leurs ré­flexions « du temps pré­sent » dans des ou­vrages, Pa­trick Tu­do­ret marque son en­ga­ge­ment dans la presse, la lit­té­ra­ture. Et pour l’écrit. « Lui seul nous per­met la sta­tion de­bout et cette noble évi­dence me sou­tient en­core ». Pa­trick Tu­do­ret, Ma­ni­to­ba/ Les belles lettres, 150 pages, 17,50 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.