Pas d’ex­ploit pour les Cler­mon­tois face aux Al­sa­ciens

Les San­gliers Ar­vernes s’in­clinent face à Mul­house (4­1)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Au­vergne - Ni­co­las Tis­sot

C’était un peu Da­vid contre Go­liath hier, sur la glace cler­mon­toise. Bon der­nier de D1, Cler­mont af­fron­tait une équipe de Mul­house, troi­sième et pré­ten­dante au titre de cham­pion.

Et mal­gré le contexte dif­fi­cile (au­cune vic­toire cette sai­son) et les ab­sences (dé­part de Sou­ma­kis et Villiot, sus­pen­sion de Si­mon et bles­sure de Flo­ren­tin), les Cler­mon­tois ont fait front, avec leurs armes. Bien que glo­ba­le­ment do­mi­nés, les San­gliers ter­mi­naient la pre­mière pé­riode à seule­ment un point des Scor­pions (1­0, 20e). Un pe­tit but d’écart sy­no­nyme d’es­poir.

D’abord im­puis­sants dans le jeu, les Cler­mon­tois sont peu à peu re­ve­nus dans la ren­contre par­ve­nant même à mettre à mal leurs ad­ver­saires en se­conde pé­riode. Mais il y avait trop de dé­chets, hier, dans le jeu of­fen­sif au­ver­gnat, pour es­pé­rer per­tur­ber la dé­fense Al­sa­cienne. De nom­breuses er­reurs tech­niques et un manque fla­grant de so­lu­tions qui fai­sait l’af­faire des vi­si­teurs. Comme en fin de pre­mière pé­riode quand Cler­mont ne par­ve­nait pas à pro­fi­ter de ses deux mi­nutes de su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique pour sco­rer après avoir beau­coup ten­té (18e). Mais si le manque d’ef­fi­ca­ci­té est un pro­blème ré­cur­rent de la part de l’at­taque cler­mon­toise de­puis le dé­but de sai­son, ce n’est pas le cas de son ho­mo­logue al­sa­cien. Et mal­gré un Sed­la­cek au­teur d’une so­lide pres­ta­tion avec une quin­zaine d’ar­rêts à son ac­tif, les Scor­pions n’ont pas eu à for­cer leur ta­lent pour conver­tir leurs mou­ve­ments par­fai­te­ment hui­lés (5, 21, 44, 53).

La pi­qûre du scor­pion a été fa­tale aux hommes d’éric Sar­liève qui ne s’était pas trom­pé cette se­maine en de­man­dant à ses troupes de faire preuve « d’un peu de fier­té » pour évi­ter la cor­rec­tion. Et comme trop souvent cette sai­son la réac­tion d’or­gueil cler­mon­toise s’est faite tar­di­ve­ment par l’in­ter­mé­diaire de l’in­con­tour­nable Kuh­la (4­1, 56e) qui per­met­tait aux San­gliers de fi­nir sur un score ho­no­rable au vu de la phy­sio­no­mie du match.

MU­SE­LÉE. L’at­taque cler­mon­toise n’a pas pu s’ex­pri­mer sur la glace, hier soir. PHO­TO RÉ­MI DUGNE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.