Ac­tion du col­lec­tif an­ti CETA de­vant la per­ma­nence de Brice Hor­te­feux

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région faits divers -

Une qua­ran­taine de mi­li­tants du col­lec­tif an­ti CETA (Com­pre­hen­sive Eco­no­mic and Trade Agree­ment pour ac­cord éco­no­mique et com­mer­cial glo­bal) com­pre­nant les as­so­cia­tions Anv­cop21, At­tac, Al­ter­na­ti­ba, et des ci­toyens, étaient mo­bi­li­sés, hier, à 14 heures de­vant la per­ma­nence de Brice Hor­te­feux (LR) à Cler­mont­fer­rand. Ils ont ten­du une ban­de­role : « En vo­tant pour le CETA, votre eu­ro­dé­pu­té M. Hor­te­feux signe un chèque en blanc aux mul­ti­na­tio­nales ». Par cette ac­tion sym­bo­lique, les mi­li­tants vou­laient dé­non­cer « un trai­té qui leur semble an­ti­dé­mo­cra­tique et qui trans­fé­re­ra des pou­voirs abu­sifs aux mul­ti­na­tio­nales, lais­sant les États Eu­ro­péens im­puis­sants. Les tri­bu­naux d’ar­bi­trages, mé­ca­nisme pré­vu dans le CETA, per­met­tront aux mul­ti­na­tio­nales de pour­suivre en jus­tice les États et les col­lec­ti­vi­tés pour des me­sures et des lois pro­té­geant l’en­vi­ron­ne­ment et la santé ». En in­ter­pel­lant per­son­nel­le­ment leurs eu­ro­dé­pu­tés, les mi­li­tants es­pèrent ob­te­nir leur voix contre le CETA lors du vote du 14, 15 ou 16 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.