Une école des ai­dants très in­no­vante

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Agglomération artière/bédat/grande limagne - Pra­tique. Pour connaître le pro­gramme dé­taillé de L’EFAP, contac­ter l’as­so­cia­tion Aide & Ré­pit, 11, rue des Sau­lées, à Cha­ma­lières, par té­lé­phone (04.73.19.30.06) ou par cour­riel (con­tact@ai­dee­tre­pit.fr).

Pre­mière de ce type en France, l’école de for­ma­tion des ai­dants po­ly­va­lents a été créée le 1er oc­tobre 2015, à Cey­rat.

De­puis, la mu­ni­ci­pa­li­té met à dis­po­si­tion des lo­caux gra­tui­te­ment à l’as­so­cia­tion Aide & Ré­pit, pré­si­dée par Pierre Bou­drand, qui gère L’EFAP.

L’école a pour vo­ca­tion d’ai­der les fa­milles et les for­mer aux soins et gestes adap­tés à la garde de ma­lades at­teints d’alz­hei­mer ou ap­pa­ren­té.

Ap­prendre à gé­rer une si­tua­tion dé­li­cate

Aide & Ré­pit fi­nance cette école d’un genre nou­veau, car les proches des ma­lades se re­trouvent bru­ta­le­ment dans une si­tua­tion dif­fi­cile à gé­rer. Il s’agit de les for­mer à des gestes ef­fi­caces et moins fa­ti­gants, de les ai­der à com­prendre la ma­la­die.

De­puis la mise en place de l’école, plu­sieurs cycles ont été en­sei­gnés : les pre­miers symp­tômes, de la dé­pen­dance à la dé­pen­dance to­tale, etc. On cherche à gar­der le pa­tient à do­mi­cile avec l’aide des ai­dants, si­non, en der­nier re­cours, on s’oriente vers une struc­ture spé­cia­li­sée.

Adhé­rent de­puis de nom­breuses an­nées, Pierre Bou­drand as­sume de­puis 2012 la pré­si­dence d’aide & Ré­pit, as­so­cia­tion qui s’est beaucoup dé­ve­lop­pée, pas­sant vite de 100 à 250 adhé­rents.

Et elle a élar­gi de nom­breuses ac­ti­vi­tés : le­çons in­for­ma­tiques pour les fa­milles, ma­ni­pu­la­tion des ma­lades, etc.

Concer­nant les ai­dants, ils sont as­sis­tés par de nom­breux in­ter­ve­nants spé­cia­li­sés : pro­fes­seurs de mé­de­cine, psy­cho­logues, mé­de­cins gé­riatres, infirmières, avo­cats, ma­ni­pu­la­tions des ma­lades, etc.

Dy­na­misme, dé­ter­mi­née et in­no­vante, l’as­so­cia­tion a créé une EFAP dans l’allier. Le pré­sident es­père que ce­la se­ra une in­ci­ta­tion à ou­vrir de nou­velles écoles dans d’autres dé­par­te­ments en­core.

« Rien n’est im­pos­sible »

Il sou­haite aus­si que l’as­so­cia­tion Aide & Ré­pit soit connue par un maxi­mum de fa­milles, « en or­ga­ni­ sant des confé­rences, tout en ex­pli­quant l’ex­pé­rience que nous avons vé­cue au­près d’un membre de notre fa­mille ».

Et il es­time que, face à cette ma­la­die, « rien n’est im­pos­sible et qu’avec le fruit de nos ré­so­lu­tions, nous pour­rons adou­cir la vie des fa­milles et leur per­mettre de mieux s’adap­ter aux dif­fi­cul­tés de leurs ma­lades ».

Lieu d’écoute, de sou­tien et d’échanges, l’école se si­tue au deuxième étage de l’eh­pad Le Lys Blanc à Cey­rat. Les cours sont gra­tuits et se dé­roulent les jeu­dis après­mi­di, par ses­sions de trois heures.

La pres­ta­tion est fi­nan­cée par Aide & Ré­pit. Il s’agit de fa­ci­li­ter la réunion, dans une même for­ma­tion, des ai­dants fa­mi­liaux et des pro­fes­sion­nels de santé vo­lon­taires.

Un bul­le­tin est pu­blié sur un rythme tri­mes­triel, et re­mis à la dis­po­si­tion des per­sonnes qui le sou­haitent.

MEMBRES AC­TIFS. Jean-ma­rie An­toine, vice-pré­sident ; Mme Cha­dey­ras, se­cré­taire ; Pierre Bou­drand, pré­sident dé­par­te­men­tal ; Jacques Billy, tré­so­rier (de gauche à droite). Ab­sents : les vice-pré­si­dents Ca­the­rine Lis­sel et Fran­çoise We­ber.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.