OP­PO­SANT

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

« As­su­mer ». « Dans mon pays, l’al­gé­rie, j’ai droit au trai­te­ment pour lé­preux, on lâche les chiens, on jette des pierres. » C’est en ces termes que Boua­lem San­sal a dé­crit, lors d’une in­ter­ven­tion à la Fon­da­tion Va­renne, mi­dé­cembre, ses re­la­tions avec les au­to­ri­tés al­gé­riennes. Éco­no­miste et in­gé­nieur, il a été li­mo­gé de son poste au mi­nis­tère de l’in­dus­trie dans les an­nées 2000 en rai­son de po­si­tions cri­tiques contre le pou­voir en place. Les ten­sions sont tout aus­si vives avec les mou­vances is­la­mistes dont il dénonce les ac­tions dans ses écrits. L’écri­vain ef­fec­tue chaque an­née de nom­breux pas­sages en France, où ses livres connaissent un im­por­tant écho de­puis son pre­mier ro­man, Le Ser­ment des bar­bares (Gal­li­mard, 1999). Néan­moins, mal­gré les me­naces dont il fait l’ob­jet, il se re­fuse à quit­ter son pays. « La ques­tion se pose tous les jours, mais je veux être co­hé­rent avec moi-même, ex­plique-t-il. Mon dis­cours ne se­ra cré­dible que si je me tiens à vi­sage dé­cou­vert, et sur place. Je dois donc as­su­mer. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.