« Il n’est pas l’au­teur le plus connu de la BD amé­ri­caine mais c’est un gé­nie »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

L’ex­po­si­tion au Mu­sée de la bande des­si­née, à An­gou­lême, consti­tue la pre­mière ré­tros­pec­tive sur Will Eis­ner en Eu­rope. Elle re­pré­sente l’événement mar­quant du cen­te­naire du des­si­na­teur, New York lui ayant consa­cré un moindre hom­mage.

Des in­édits

« Nous al­lons pré­sen­ter des pièces qui n’ont ja­mais été vues nulle part, in­dique Jean-pierre Mer­cier. Dont une his­toire in­édite du Spi­rit da­tant des an­nées 1960. On ex­po­se­ra aus­si des des­sins ori­gi­naux d’af­fiches qu’eis­ner a réa­li­sés pour l’ar­mée pen­dant la guerre avec des de­moi­selles ave­nantes pour re­mon­ter le mo­ral des troupes. Il avait créé un an­ti-héros pour mon­trer tout ce qu’un bon sol­dat ne fai­sait pas. » Des des­sins au fu­sain du jeune Eis­ner, à 17 ans, ra­re­tés sor­ties des col­lec­tions de sa fa­mille, se­ront aus­si dé­voi­lés, tout comme l’épi­sode du Spi­rit que l’au­teur amé­ri­cain pré­fé­rait : « Ge­rhard Sh­nobble dé­couvre qu’il a la ca­pa­ci­té de flot­ter dans les airs. Pous­sé par une fa­mille de pas drôles, il ou­blie son don, ra­conte le com­mis­saire de l’ex­po­si­tion. Lors d’un cam­brio­lage dans la banque où il est em­ployé, il se fait as­som­mer. Il est vi­ré. De rage, il monte en haut de l’im­meuble pour mon­trer qu’il sait vo­ler, ren­contre Le Spi­rit dans l’as­cen­seur, qui se bat avec les mal­fai­teurs, et saute du toit. » « Tous les pro­ta­go­nistes de l’his­toire pensent qu’il s’est sui­ci­dé. Seul le lec­teur sait qu’il s’en est ti­ré en s’en­vo­lant comme un oi­seau. C’est une fable phi­lo­so­phique, un genre que Will Eis­ner a été le pre­mier à dé­ve­lop­per en bande des­si­née », pour­suit le com­mis­saire de l’ex­po­si­tion. Autre pé­pite, une ba­garre qui se passe in­té­gra­le­ment dans le noir. « On ne la voit qu’au tra­vers du fais­ceau d’une lampe de poche. C’est par­fai­te­ment ré­vo­lu­tion­naire du point de vue du ré­cit. Eis­ner n’est pas l’au­teur le plus connu de la bande des­si­née amé­ri­caine mais c’est un gé­nie, quel­qu’un qui ex­pé­ri­mente en per­ma­nence. »

1950. Des femmes sexy mais pas po­tiches. ©WILL EIS­NER STU­DIOS INC

1978. A Con­tract with God, ro­man gra­phique. ©WILL EIS­NER STU­DIOS INC

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.