Les an­ti­trump sur le pont

Forte mo­bi­li­sa­tion à Wa­shing­ton et dans le pays

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - France & monde actualités - À Pa­ris aus­si. Au moins 2.000 ma­ni­fes­tants an­ti-trump se sont ras­sem­blés, hier, au Tro­ca­dé­ro.

Des cen­taines de mil­liers de per­sonnes, sur­tout des femmes, ont par­ti­ci­pé hier, aux États-unis, aux « Marches des femmes » or­ga­ni­sées pour la dé­fense des droits ci­viques et contre le pré­sident Trump in­ves­ti la veille.

Ces ma­ni­fes­ta­tions, nées d’un simple ap­pel sur Fa­ce­book éma­nant d’une grand­mère, Te­re­sa Shook, et or­ga­ni­sées le len­de­main de l’investiture de Do­nald Trump, té­moignent de la frac­ture de la so­cié­té amé­ri­caine.

Dans la ca­pi­tale, où avait lieu le plus grand ras­sem­ble­ment, les or­ga­ni­sa­teurs ont fait état, hier soir, de 500.000 par­ti­ci­pants. La foule était par­ti­cu­liè­re­ment com­pacte sur In­de­pen­dence Ave­nue, où des cen­taines de mil­liers de per­sonnes ont mar­ché jus­qu’aux abords de la Mai­son­blanche. Des mil­liers de per­sonnes qui n’avaient pu y ac­cé­der ont mar­ché sur le Na­tio­nal Mall voi­sin, l’es­pla­nade du centre de la ca­pi­tale où, ven­dre­di, une foule de par­ti­sans de Do­nald Trump ont as­sis­té à son investiture.

L’an­cien se­cré­taire d’état John Ker­ry, qui a quit­té ses fonc­tions ven­dre­di, fi­gu­rait par­mi les ma­ni­fes­tants, tout comme la chan­teuse Ma­don­na.

« Pus­sy hats »

Plu­sieurs autres ma­ni­fes­ta­tions ont eu lieu dans d’autres grandes villes, no­tam­ment à Bos­ton, New York, Den­ver et Los An­geles, où 150.000 per­sonnes étaient at­ten­dues. À Chi­ca­go, la marche s’est trans­for­mée en ras­sem­ble­ment compte te­nu de l’af­fluence. Elle a réuni quelque 250.000 per­sonnes se­lon les or­ga­ni­sa­teurs. Des marches si­mi­laires ont réuni des di­zaines de mil­liers de per­sonnes dans d’autres pays, comme à Syd­ney ou Londres.

« Merci de vous le­ver, de vous ex­pri­mer et de mar­cher pour nos va­leurs @wo­mensmarch. Im­por­tant comme ja­mais. Je crois vrai­ment que nous sommes tou­jours plus forts en­semble », a twee­té à leur adresse l’an­cienne ri­vale dé­mo­crate de Trump, Hilla­ry Clin­ton.

Plu­sieurs per­son­na­li­tés sont ve­nues sou­te­nir la marche de Wa­shing­ton. « Je ne pense pas que (Trump) ait ac­cé­dé au pou­voir. Le pou­voir est ici », a lan­cé le ci­néaste Mi­chael Moore. « Je (vous) res­pecte (Do­nald Trump), mais je de­mande que vous me sou­te­niez, moi, ma soeur, ma mère », a ajou­té l’ac­trice Scar­lett Jo­hans­son.

Beaucoup de ma­ni­fes­tantes por­taient des bon­nets roses à oreilles de chat (« pus­sy hats »), de­ve­nus le sym­bole de l’op­po­si­tion à Do­nald Trump. Le terme « pus­sy » dé­signe en an­glais l’ani­mal do­mes­tique… ou le sexe fé­mi­nin. C’est ce mot que Do­nald Trump avait uti­li­sé dans une vi­déo qui avait fait scan­dale en oc­tobre, où il se van­tait de pou­voir « at­tra­per » les femmes « par la chatte ».

Pour sa part, le nou­veau pré­sident s’est ren­du hier après­mi­di au siège de la CIA. Ven­dre­di soir, dans le Bu­reau ovale, il avait si­gné son pre­mier dé­cret de­vant les ca­mé­ras de té­lé­vi­sion. Un dé­cret or­don­nant à l’ad­mi­nis­tra­tion de li­bé­rer les ac­teurs du sys­tème de santé des obli­ga­tions de la ré­forme dite « Oba­ma­care », dé­tes­tée des conser­va­teurs…

FOULE. Sur le Na­tio­nal Mall, à Wa­shing­ton, hier. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.