Brive sort du pé­di­luve et af­fron­te­ra Bath

Le CAB s’im­pose avec le bo­nus et va­lide son billet pour les quarts

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports rugby - Jean-paul Co­hade jean-paul.co­hade@cen­tr­re­france.com Brive (Sta­dium).

Brive a su his­ser son ni­veau après Wor­ces­ter en si­gnant une vic­toire bo­ni­fiée contre Newport et pour­suit sa route en Challenge Cup.

Le contrat est rem­pli. An­non­cée comme un des ob­jec­tifs prin­ci­paux du CAB en dé­but de cette sai­son qui marque les 20 ans de la vic­toire de Brive en Hcup, la qua­li­fi­ca­tion pour les quarts de fi­nale de Challenge est dans les poches de Ni­co­las Go­di­gnon et de ses hommes.

Grâce doit être ren­due aux pi­liers du CABCL et glo­ba­le­ment à son pack (voir ci­contre) mais aus­si et sur­tout à la concré­ti­sa­tion de ce que les Cor­ré­ziens ten­taient de faire, sans suc­cès, ces der­nières se­maines. Brive a joué, Brive a mar­qué, et Brive a em­po­ché le bo­nus. Au­teur d’une ex­cel­lente en­tame va­li­dée par un bal­lon por­té de Be­ko­sh­vi­li, le CAB n’avait lais­sé que des pous­sières de miettes aux Gal­lois lors des 15 pre­mières mi­nutes, avec donc, deux es­sais avec ce­lui de Ng­we­nya, avant que Newport ne re­mette la main sur le bal­lon du­rant une ving­taine de mi­nutes et ne pro­fite de sa su­pé­rio­ri­té à che­val sur la pre­mière et la se­conde pé­riode.

Alors certes, le CAB n’a pas pris le large dé­fi­ni­ti­ve­ment d’en­trée de jeu mais il a été com­plet, hier. À l’in­verse de ce qu’il avait pro­duit contre Wor­ces­ter. Et l’es­sai de La­vergne, qui rap­pro­chait Brive du bo­nus avant la pause, ré­su­mait bien cette im­pli­ca­tion col­lec­tive. On joue la 34e mi­nute, Na­my ré­cu­père un jeu au pied gal­lois en bord de touche et le CAB s’at­telle à la re­lance.

S’en­suit une longue sé­quence où les Cor­ré­ziens font vivre le bal­lon, en al­ter­nant courts points de fixa­tion et vo­lon­té de va­rier le jeu, avec des re­lais de Ger­main, Ng­we­nya et Bu­ro­tu pas loin de si­gner la per­cée dé­ci­sive. Sans suc­cès, mais le XV ca­biste a su ne pas s’alar­mer, et une charge de Koya­mai­bole avec un re­lais de Hau­man plus tard, c’est La­ver­ gne, qui se pro­po­sait par­fai­te­ment pour apla­tir. Un es­sai de pi­lier, certes, mais nour­ri par une vo­lon­té col­lec­tive.

La cir­cu­la­tion de balle bri­viste fait la dif­fé­rence

« Oui ça nous a plu. Il y a la vo­lon­té de le faire. Tout le monde a bien bos­sé ces trois der­nières se­maines à ce ni­veau­là. Ça ne prend pas tout de suite, on sa­vait qu’on était de mieux en mieux de­puis quelque temps dans notre cir­cu­la­tion of­fen­sive, ap­pré­ciait Ni­co­las Go­di­gnon en zone mixte. On était lo­gique mais on avait ten­dance à s’épar­piller un peu ».

Cette confiance dans la cir­cu­la­tion de balle comme dans ses bal­lons por­ tés ­ re­dou­tables ­ a per­mis à Brive de ne pas se mettre la tête dans le seau après le dou­blé de Pre­to­rius pour Newport. La se­conde pé­riode cor­ré­zienne a été d’une belle te­nue, au­de­là du dé­chet lé­gi­time dû à la vo­lon­té de jouer et qui a d’ailleurs coû­té un es­sai en contre alors que Brive était dans les 22 gal­lois.

Mais le CAB avait réel­le­ment pris la me­sure de Newport, sans ex­cès de confiance, sans une pointe d’ar­ro­gance. Comme les deux es­sais de Be­ko­shi­vi­li, sy­no­nymes de bo­nus puis Toe­tu, en té­moi­gnaient. Mis­sion ac­com­plie à l’is­sue de cette phase de poule. Brive va donc pou­voir se lan­cer dans le grand bain. Comme en 2014, ce se­ra à Bath.

BRIVE 36 - NEWPORT 19

Brive bat Newport 36 à 19 (mi-temps 22-14). Ar­bitre : M. Max­well-keys (An­gle­terre). Spec­ta­teurs : 5.500 en­vi­ron. Pe­louse moyenne. Temps frais et en­so­leillé. Les points. Brive. 5 es­sais, Be­ko­sh­vi­li (5e, 65e), Ng­we­nya (15e), La­vergne (35e), Toe­tu (70e) ; 1 pé­na­li­té (13e) et 4 trans­for­ma­tions (15e, 35e, 65e, 70e) Ger­main. Newport. 3 es­sais Knoyle (20e), Pre­to­rius (39e, 49e) ; 2 trans­for­ma­tions (20e, 40e) O’brien. Car­ton jaune.

Au­teur du se­cond es­sai cor­ré­zien, Ng­we­nya est le seul trois-quarts à avoir apla­ti. Mais c’est bien l’en­semble du CAB qui a mis le bleu de chauffe et s’est dé­me­né pour don­ner du mou­ve­ment à son jeu, le­quel a ac­cou­ché d’une vic­toire bo­ni­fiée, hier. PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.