Mi­chael Gui­gou : « On a mis du coeur »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports l'actu nationale - En­voyé spé­cial à Lille, Laurent Cour­si­mault

6 buts sur 8 tirs, soit 75 % de réus­site, Mi­chael Gui­gou, sa­tis­fait, est pas­sé outre une en­tame de match dé­li­cate. Son ana­lyse.

Vous avez bal­bu­tié au dé­but. Sur­pre­nant ? Oui et non. C’est mal­heu­reu­se­ment nor­mal, quand on passe des matches de poules à des ren­contres à fort en­jeu, avec une pres­sion for­cé­ment sur nos épaules, à do­mi­cile. L’is­lande est bien en­trée dans la par­tie, mais on n’a pas ter­gi­ver­sé. On a su res­ter concen­trés, mal­gré nos échecs ini­tiaux et on a réus­si à re­ve­nir pro­gres­si­ve­ment.

Quelle am­biance ! Ah oui… Même si, par mo­ments, j’étais très fa­ti­gué, parce que j’ai tout don­né... On a pris le temps de sa­vou­rer avec le pu­blic, à la fin. On est très fiers d’avoir pu dis­pu­ter un hui­tième de fi­nale de­vant plus de 28.000 per­sonnes. Le handball fran­çais peut être heu­reux de ce­la. Ce n’est pas seule­ment grâce à nous. C’est grâce aux bé­né­voles, aux or­ga­ni­sa­teurs, grâce à nos « an­cêtres », qui ont été cham­pions du monde en 1995. Nous avons été por­tés du dé­but à la fin. On ne pou­vait que ga­gner.

Et la suite ? Ce se­ra un quart de fi­nale à la mai­son et on sait que ce se­ra dif­fi­cile. On a, sur le banc, un peu moins d’ex­pé­rience qu’avant. Contre l’is­lande, on n’a certes pas été tout le temps brillants, mais on a su être ef­fi­caces dans les mo­ments im­por­tants. On a mis du coeur.

AI­LIER. Mi­chael Gui­gou, ef­fi­cace.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.