Ogier à 54 km d’une 4e vic­toire d’af­fi­lée

Après l’aban­don de Thier­ry Neu­ville, hier

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports l'actu nationale -

Jus­qu’à L’ES13 rien ne pa­rais­sait pou­voir en­ta­mer la sé­ré­ni­té du Belge, double vice-cham­pion de monde, lea­der de­puis le dé­part. Le coup de théâtre, sur­ve­nu dans une por­tion a prio­ri ano­dine, n’en a été que plus sur­pre­nant alors qu’il pos­sé­dait 51 se­condes d’avance sur Ogier au clas­se­ment gé­né­ral.

Après avoir élar­gi sa tra­jec­toire, Neu­ville a en­dom­ma­gé sa sus­pen­sion ar­rière droite en fran­chis­sant le bord gauche de la route. Aban­don­nant une tren­taine de mi­nutes dans l’opé­ra­tion, il voyait ain­si s’en­vo­ler ses es­poirs d’un pre­mier suc­cès sur le Monte­carlo.

M-sport en route pour le dou­blé

C’est évi­dem­ment une im­mense dé­cep­tion pour le Belge, qui compte seule­ment deux vic­toires en WRC.

Sé­bas­tien Ogier avait per­du 40 se­condes ven­dre­di en at­ter­ris­sant dans un fos­sé mais avait pu re­par­tir ra­pi­de­ment, avec l’aide de spec­ta­teurs. Et hier ma­tin, il avait fait un tour à tra­vers un champ dans L’ES12, sans consé­quence sé­rieuse.

Sans aller jus­qu’à évo­quer l’em­prise men­tale que le qua­druple cham­pion du monde peut exer­cer sur la concurrence, force est de consta­ter que ce n’est par la pre­mière fois qu’ogier voit un ses ri­vaux les plus me­na­çants sur le Monte­carlo s’écrou­ler.

Tour à tour, Ro­bert Ku­bi­ca en 2014, Sé­bas­tien Loeb en 2015 et Kris Meeke en 2016 ont ain­si per­du toute chance après avoir été pous­sés à la faute. Bien ins­tal­lé dé­sor­mais dans la peau du favori, Ogier compte 47 se­condes d’avance sur son co­équi­pier de M­sport, l’es­to­nien Ott Tä­nak, alors qu’il reste quatre spé­ciales et 54 à par­cou­rir dans l’ar­riè­re­pays ni­çois avant l’ar­ri­vée ce soir.

L’écu­rie di­ri­gée par Mal­colm Wil­son, qui ne dis­pose pas des gros moyens de Toyo­ta, Ci­troën et Hyun­dai, mais pos­sède une grosse ex­pé­rience en WRC peut rê­ver d’un dou­blé alors qu’elle n’a pas rem­por­té de vic­toire de­puis 2012.

Le Tu­ri­ni comme juge de paix

Avant ce­la, le Fran­çais doit tou­te­fois évi­ter les pièges d’une route par­fois gla­cée et conte­nir son dau­phin au clas­se­ment.

Au­jourd’hui, le double pas­sage dans le my­thique col de Tu­ri­ni se­ra dans doute le juge de paix de cette 85e édi­tion.

En s’im­po­sant ce soir pour la cin­quième fois en Prin­ci­pau­té, Ogier se rap­pro­che­rait à la fois des neuf vic­toires du re­cord­man Sé­bas­tien Loeb, avec le­quel le jeu des com­pa­rai­sons est de plus en plus pré­sent.

LEA­DER. Sé­bas­tien Ogier a pro­fi­té de l’aban­don du Belge Thier­ry Neu­ville pour s’ins­tal­ler en tête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.