Hol­lande ap­pelle l’eu­rope à faire bloc

Do­nald Trump s’est en­tre­te­nu hier avec Vla­di­mir Pou­tine, Fran­çois Hol­lande et An­ge­la Mer­kel

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - La une -

Fran­çois Hol­lande qui a eu un en­tre­tien té­lé­pho­nique, hier après-mi­di, avec Do­nald Trump a adop­té un ton très of­fen­sif pour dé­fendre les po­si­tions fran­çaises. Il a no­tam­ment mis en garde son ho­mo­logue amé­ri­cain sur les risques du « re­pli sur soi ».

Fran­çois Hol­lande a pré­ve­nu, hier soir, Do­nald Trump contre les dan­gers du « re­pli sur soi » qui « est une ré­ponse sans is­sue ». Se­lon un com­mu­ni­qué pu­blié par l’ély­sée, « le chef de l’état a mis en garde contre les consé­quences éco­no­miques et po­li­tiques d’une ap­proche pro­tec­tion­niste ». Le chef de l’état a aus­si ap­pe­lé son ho­mo­logue amé­ri­cain au « res­pect » du prin­cipe de « l’ac­cueil des ré­fu­giés », fon­de­ment de « nos dé­mo­cra­ties ». Ces deux points sont une ré­ponse di­recte au dé­cret an­ti­ré­fu­giés que vient de prendre le pré­sident amé­ri­cain ain­si qu’à ses po­si­tions pro­tec­tion­nistes.

Fran­çois Hol­lande a par ailleurs in­sis­té sur « l’im­por­tance pour la pla­nète de la mise en oeuvre de la conven­tion de Pa­ris sur le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique », que Do­nald Trump veut re­mettre en cause.

Rap­pe­lant que la lutte contre le ter­ro­risme était une prio­ri­té com­mune à Pa­ris et Wa­shing­ton, il a ré­af­fir­mé, se­lon le com­mu­ni­qué de la pré­si­dence, « sa dé­ter­mi­na­tion à pour­suivre les ac­tions en­ga­gées en Irak comme en Sy­rie ». « Le rè­gle­ment de la si­tua­tion en Sy­rie » doit être re­cher­ché « dans un cadre po­li­tique et sous l’égide des Na­tions unies ». « Au­cune autre so­lu­tion ne se­rait du­rable ni cré­dible », a­t­il mar­te­lé.

« In­ten­si­fier le dia­logue »

S’agis­sant de l’iran, le pré­sident fran­çais a ap­pe­lé à « la vi­gi­lance sur l’at­ti­tude de l’iran dans son voi­si­nage », sou­li­gnant que « l’ac­cord sur le nu­cléaire de­vait être stric­te­ment res­pec­té et plei­ne­ment mis en oeuvre ».

Les deux hommes ont éga­le­ment évo­qué les re­la­tions avec la Rus­sie, Fran­çois Hol­lande ré­af­fir­mant « sa vo­lon­té de pour­suivre et d’in­ten­si­fier en­core le dia­logue sur l’en­semble des su­jets ». « Les sanc­tions liées à la si­tua­tion en Ukraine » ne pour­ront « être le­vées que lorsque la si­tua­tion à l’est du pays » se­ra « ré­glée avec la mise en oeuvre to­tale des ac­cords de Minsk », lui a­t­il dit.

Après les dé­cla­ra­tions de Do­nald Trump sur L’OTAN, Fran­ çois Hol­lande a te­nu à « mar­quer (son) ca­rac­tère in­dis­pen­sable ». Il a aus­si « rap­pe­lé l’at­ta­che­ment de la France à l’ac­tion des Na­tions unies, qui doit être sou­te­nue par tous, à com­men­cer par les membres per­ma­nents du Conseil de Sé­cu­ri­té », comme les États­unis. « L’ONU reste un ins­tru­ment unique et ir­rem­pla­çable de la ré­so­lu­tion des conflits et du main­tien de la paix », a­t­il plai­dé.

PHO­TO AFP

DIA­LOGUE. Avec les Eu­ro­péens, les re­la­tions s’an­noncent ten­dues.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.