Les deux sus­pects in­car­cé­rés

Ils au­raient ali­men­té Bien­as­sis et la Ver­re­rie en can­na­bis

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région Actualité - Gaëlle Cha­zal

Deux Mont­lu­çon­nais âgés de 23 et 24 ans ont été pla­cés, ven­dre­di, en dé­ten­tion pro­vi­soire. Ils sont soup­çon­nés d’avoir ap­pro­vi­sion­né les quar­tiers de Bien-as­sis et de la Ver­re­rie en can­na­bis.

Deux jeunes hommes de 23 et 24 ans, sus­pec­tés d’avoir four­ni les quar­tiers de Bien­as­sis et de la Ver­re­rie en can­na­bis pen­dant plu­sieurs mois ont été pla­cés en dé­ten­tion pro­vi­soire, le temps de pré­pa­rer leur dé­fense avant leur nou­veau pas­sage de­vant le tri­bu­nal, le 8 mars.

Entre oc­tobre der­nier et ce 24 jan­vier, le plus jeune au­rait écou­lé soixan­te­quatre ki­los de ré­sine à Montluçon, se­lon le cal­cul des en­quê­teurs.

La ré­sine sto­ckée chez sa com­pagne

Près de quatre ki­los et de­mi (4.415 kg exac­te­ment), ré­par­tis dans huit pa­quets de 530 grammes, ont été sai­sis au do­mi­cile de sa com­pagne par les mi­li­taires de la bri­gade de re­cherches, du Psig (pe­lo­ton de sur­veillance et d’in­ter­ven­tion de la gen­ dar­me­rie) et de la com­mu­nau­té de bri­gades de Montluçon, sou­te­nus par une équipe cy­no­phile de Cler­mont­fer­rand.

Les en­quê­teurs sont aus­si re­par­tis avec cinq em­bal­lages vides cor­res­pon­dant à deux ki­los sup­plé­men­taires, près de 1.500 € en liquide, des or­di­na­teurs por­tables et des té­lé­phones por­tables.

Au­cun des deux pré­ve­nus ne tra­vaille. Ce­lui de 23 ans vit entre chez ses pa­rents et chez son amie, avec qui il a une pe­tite fille. Il a été condam­né trois fois, mais ja­mais pour des stups, qu’il ne consomme pas lui­même. « Vous avez dé­cla­ré avoir cau­sé un ac­ci­dent et vous être en­fui. Sous la me­nace d’une arme, la vic­time, au fort ac­cent tchét­chène, vous a de­man­dé de lui rem­bour­ser les dé­gâts. Vous dites que c’est lui qui vous a don­né un sac et que c’est comme ça que vous avez ran­gé ces sub­stances chez votre co­pine », re­trace la pré­si­dente.

Son com­plice pré­su­mé est lui aus­si tou­jours chez sa mère. Et c’est parce qu’il n’a pas trou­vé de tra­vail et pour ne plus dé­pendre d’elle fi­nan­ciè­re­ment qu’il se se­rait lan­cé dans ce tra­fic.

On n’en sau­ra pas plus sur le fond puisque les deux pré­ve­nus ont de­man­dé un dé­lai pour pré­pa­rer leur dé­fense. La sub­sti­tut du pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Montluçon, Em­ma­nuelle Car­niel­lo, a de­man­dé leur pla­ce­ment en dé­ten­tion pro­vi­soire pour les em­pê­cher « de fi­na­li­ser leur his­toire » mais aus­si pour pro­té­ger la com­pagne du plus jeune pré­ve­nu. « Si elle se voyait se­couer un ma­tin, on en ti­re­rait les consé­quences ! (*) »

Mal­gré la de­mande de Me Ni­co­las Sa­ba­ti­ni de les pla­cer sous contrôle ju­di­ciaire, ses deux clients ont été in­car­cé­rés à Mou­lins et à Montluçon.

(*) Cette Mont­lu­çon­naise a aus­si été pla­cée en garde à vue par les gen­darmes puis lais­sé libre mer­cre­di. Elle de­vrait aus­si faire l’ob­jet de pour­suites par la suite.

SAI­SIE. 4,415 kg de ré­sine de can­na­bis ont été sai­sis par les gen­darmes lors des per­qui­si­tions. PHO­TO DR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.