Élé­gance ro­ma­nesque

En nous ou­vrant les portes du Bu­reau des Jar­dins et des Étangs, Di­dier De­coin nous offre un voyage épique et poé­tique.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Blan­dine Hu­tin-mer­cier blan­dine.hu­tin@cen­tre­france.com

C’est un livre d’une rare élé­gance que livre Di­dier De­coin en cette ren­trée de jan­vier. Une élé­gance dou­blée d’une éru­di­tion toute en fi­nesse, que le se­cré­taire gé­né­ral de l’aca­dé­mie Gon­court, prix Gon­court lui­même en 1977 pour John L’en­fer, mâ­tine d’une sen­si­bi­li­té à fleur de peau, voire d’une bes­tia­li­té vio­lente et tout hu­maine.

Le Bu­reau des Jar­dins et des Étangs (Stock), ré­cit poé­tique et ini­tia­tique, nous plonge dans un Ja­pon an­ces­tral, ce­lui de l’époque Heian. Le XIIE siècle im­pé­rial est une in­croyable construc­tion, la jux­ta­po­si­tion de deux mondes : ce­lui, somp­tuaire, du pa­lais et de son aris­to­cra­tie, et ce­lui, moyen­âgeux, des cam­pagnes.

Miyu­ki est de ce monde­ là. Son ma­ri, pê­cheur de carpes, vient de se noyer dans la ri­vière qui les fai­sait vivre. C’est donc à elle, jeune et in­ex­pé­ri­men­tée, que re­vient le de­voir de li­vrer dans la ville impériale d’heian­kyo. Il y va de l’hon­neur de son vil­lage, de la mé­moire de son ma­ri…

Comme on se dé­couvre à soi­même, comme on se gran­dit au re­gard des autres, Miyu­ki af­fronte les épreuves du voyage, la dou­leur des pa­lanches, la bas­sesse des es­crocs, la vio­lence du cli­mat, la fa­tigue de la marche.

Amour rare

Elle se sou­vient sur­tout de l’amour qui, sans mots pour le dire, juste la vo­lup­té des corps et la puis­sance des âmes, l’unis­sait à Kat­su­ro, son maître et son époux. Un amour et un de­voir qu’elle trans­cende pour en faire une force de vie. Une vi­ta­li­té or­ga­nique qui la mè­ne­ra jus­qu’aux portes du pa­lais, hé­roïne mal­gré elle – mais tout au bé­né­fice du vieux maître du Bu­reau des Étangs et des Jar­dins – d’un concours de par­fums et d’in­fluences.

Ain­si va la vie de Miyu­ki… Femme de peu, ré­prou­vée, avi­lie, es­clave d’une époque sans pi­tié, qui, par la grâce de son être, touche au su­blime, émeut les hommes et at­teint ses rêves. Ro­man de la terre et du ciel, du sen­sible et du spi­ri­tuel, Le bu­reau des Jar­dins et des Étangs offre une lec­ture puis­sante comme les tour­billons de la Ku­sa­ga­wa, ra­fraî­chis­sante comme la pulpe du ka­ki, pré­cieuse comme la soie. Une in­dis­pen­sable lec­ture.

Le Bu­reau des Jar­dins et des Étangs. De Di­dier De­coin (Stock) ; 20,50 €, 385 pages.

EX­TRAIT DU DIT DE GENJI

JA­PON. Le XIIE siècle, raf­fi­né et cruel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.