Nat Ber­thon cham­pion de­vant son pu­blic

Deuxième hier soir, le Cler­mon­tois em­poche le titre en sé­rie Elite

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Auto - Moto - Ra­phaël Ro­chette raphael.ro­chette@cen­tre­france.com

Beau fi­nal pour Na­tha­naël Ber­thon, hier soir à Su­perbesse. Deuxième de la course, le Cler­mon­tois a rem­por­té de­vant son pu­blic le cham­pion­nat Élite du Tro­phée An­dros, pour sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion.

Il jouait le titre chez lui, hier, sur un cir­cuit de Su­per­besse qu’il connaît comme sa poche. Na­tha­naël Ber­thon (Au­di A1) n’a pas dé­çu ses très nom­breux sup­por­ters dans la sta­tion puy­dô­moise en as­su­rant l’es­sen­tiel : la conquête du cham­pion­nat Élite du Tro­phée An­dros, à sa pre­mière ten­ta­tive.

Lea­der avec une pe­tite di­zaine de points d’avance sur Ed­dy Bé­né­zet (BMW M2), avant cet ul­time round de l’hi­ver, le pi­lote cler­mon­tois a dû ce­pen­dant ba­tailler ferme pour avoir la joie du po­dium de cette fi­nale (2e) et de la vic­toire au cham­pion­nat.

Bé­né­zet, le te­nant du titre, lui a don­né du fil à re­tordre en mé­na­geant le sus­pense jus­qu’au bout. Au to­tal des points dis­tri­bués dans la jour­née, Ber­thon s’est in­cli­né face à son chal­len­ger, mais a tout de même em­po­ché la vic­toire fi­nale... pour deux pe­tits points !

En dé­but d’après­mi­di, le pi­lote sou­te­nu par la ville de Cler­mont est de suite en­tré dans le vif du su­jet.

Pre­mière sor­tie de la jour­née avec l’au­di A1 Quat­tro qu’il par­tage avec Be­noît Tré­luyer et à l’is­sue de son tour d’es­sais chro­no le 2e temps, à un dixième de Di­dier Tho­ral (Maz­da 3).

Re­be­lote au terme de la pre­mière manche qua­li­fi­ca­tive. Ber­thon réa­li­sait en­core le 2e chro­no, à nou­veau à un dixième et tou­jours der­rière le très ra­pide Tho­ral.

Des dé­buts sa­tis­fai­sants pour le lo­cal de l’étape, puis­qu’il de­van­çait à chaque fois Ed­dy Bé­né­zet, son chal­len­ger. Le Cler­mon­tois s’avouait tout de même « un peu dé­çu » de sa deuxième place sur les trois pre­miers tours en qua­li­fi­ca­tions. « Pour un pe­tit dixième, je me met­tais un peu plus à l’abri », re­le­vait­il en s’en vou­lant un peu. « Parce que je sais où il est, ce dixième ! », ajou­tait l’au­ver­gnat. « J’ai fait une pe­tite er­reur sur mon deuxième tour, car le cir­cuit change beau­coup. Je suis pas­sé à un en­droit où ça m’a ra­len­ti. Il y avait un peu trop de neige fon­due. Et du coup, je n’avais pas as­sez de mo­tri­ci­té. Le tour d’après, je suis pas­sé dif­fé­rem­ment. Et j’ai été beau­coup plus ra­pide. »

Le pi­lote cler­mon­tois a même si­gné le meilleur temps de cette Q1 en étant le pre­mier de la ca­té­go­rie Élite à des­cendre sous les 50 se­condes au tour. Une perf réa­li­sée avec du lest dans sa voi­ture. « Il ne faut ou­blier que j’ai 60 kg à cô­té de moi (*). C’est un gros han­di­cap. Je dois faire avec. Mais Ed­dy Benezet lui a zé­ro ki­lo. Et en plus il est plus lé­ger que moi », pré­ci­sait en riant le Cler­mon­tois.

Avec le re­doux et la pluie qui com­men­çait à tom­ber, l’an­cien pi­lote de GP2 se mé­fiait de l’évo­lu­tion de la piste, la glace ayant ten­dance à fondre au fur et à me­sure des courses.

« La deuxième qua­lif me fait un peu peur. J’es­père que la piste ne va pas être plus ra­pide et que mon concur­rent ne va pas faire la pole. » Hé­las, ses pré­vi­sions se réa­li­saient. Dans la Q2, ça glis­sait moins, les ch­ro­nos des­cen­daient fran­che­ment et Bé­né­zet pre­nait sa re­vanche. L’an­cien cham­pion d’eu­rope de ral­ly­cross ren­dait tout l’in­té­rêt à ce fi­nal à Su­per­besse en rem­por­tant cette Q2, pen­dant que Ber­thon ne pou­vait faire mieux que qua­trième. Du coup, le dau­phin au gé­né­ral re­pre­nait 5 points au Cler­mon­tois et s’as­su­rait en plus la pole po­si­tion sur la grille, en su­per fi­nale.

Vrai­ment pas l’idéal pour Ber­thon, seule­ment en 2e ligne, quand on sait que la pole condi­tionne sou­vent toute la course. Benezet pre­nait le meilleur dé­part. Ber­thon, lui, se ca­lait à la 3e place, suf­fi­sante pour lui va­loir le titre et al­lait pro­fi­ter d’aléas (ar­rêt de Tho­ral après un tête­à­queue; Bé­né­zet fi­nis­sant au ra­len­ti) pour cou­per la ligne en tête et rem­por­ter un deuxiè­ me cham­pion­nat sur l’an­dros, après sa vic­toire en sé­rie élec­trique, en 2015.

«L’ob­jec­tif, c’était de prendre un bon dé­part. Si je per­dais une place, je per­dais le cham­pion­nat. J’ai réus­si à le faire et en­suite j’ai juste gé­ré. Je sais que c’est dif­fi­cile de dou­bler, donc je n’ai vrai­ment pas pris de risque. Et ça l’a fait », ra­con­tait le Puy­ dô­mois, en­core une fois sur­vol­té sur ses terres. « C’est un très bon week­end », sou­li­gnait­il. « J’ai­me­rais re­mer­cier tous mes par­te­naires et mon équipe (le team belge WRT, ndlr) qui a fait un su­per bou­lot. » Le mes­sage est pas­sé. Bra­vo, cham­pion !

(*) Le rè­gle­ment sti­pule que les voi­tures des trois pre­miers de la pré­cé­dente course sont les­tées de 60 kg (1er), 40 kg (2e) et 20 kg (3e).

« Il ne faut pas ou­blier que j’ai 60 kg (de lest) à cô­té de moi » Nat Ber­thon

PHO­TO THIER­RY LINDAUER

RA­PIDE. Na­tha­naël Ber­thon a me­né l’au­di A1 Quat­tro à la deuxième place de la fi­nale et sur­tout au titre en Elite, hier sur « sa » glace.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.