Gé­ron­deau veut prendre de la hau­teur

Après quatre matchs en tri­bune, il est ti­tu­laire au­jourd’hui en nu­mé­ro 8

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Rugby - Ch­ris­tophe Bu­ron

Moins uti­li­sé cette sai­son que lors de sa pre­mière cam­pagne à Cler­mont, Ca­mille Gé­ron­deau compte pro­fi­ter de son re­tour dans l’équipe, au­jourd’hui à Bor­deaux, pour ve­nir bou­le­ver­ser la hié­rar­chie.

Pour la se­conde fois de la sai­son, après une pre­mière contre… Bor­deaux en oc­tobre (en Coupe d’eu­rope), Ca­mille Gé­ron­deau por­te­ra le nu­mé­ro 8. Même si on l’a plus sou­vent vu en po­si­tion de flan­ker, de­puis son ar­ri­vée à Cler­mont à l’été 2015, l’an­cien joueur du Ra­cing est bien prêt à en­dos­ser n’im­porte quel maillot, tant qu’il est sur le ter­rain.

24 feuilles de matchs, 17 ti­tu­la­ri­sa­tions (5 es­sais), la pre­mière sai­son de Gé­ron­deau à L’ASM était plu­tôt une réus­site même s’il ne fut qua­si­ment pas uti­li­sé en Coupe d’eu­rope et lors des matchs de phases fi­nales. Cette sai­son, la concur­rence a re­le­vé en­core un peu plus le ni­veau et le temps de jeu de Gé­ron­deau s’est sen­si­ble­ment ré­duit.

« Il y a des choix de fait, dans un ef­fec­tif comme ce­lui de Cler­mont, il y a for­cé­ment de la concur­rence. J’ai éga­le­ment connu ce­la au Ra­cing. Quand on est com­pé­ti­teur, on a en­vie de jouer. Dans ma si­tua­tion on ronge son frein, c’est nor­mal ». « On me donne une chance ce week­end, a moi de la sai­sir pour con­ti­nuer et jouer sur cette fin de sai­son ». Ca­mille Gé­ron­deau a donc conscience de l’en­jeu (per­son­nel) de cette ren­contre au Mat­mut At­lan­tique.

Et c’est au poste de troi­sième ligne centre que le Cler­mon­tois va opé­rer cet après­mi­di. Avec peut­être quelques re­pères à (re) trou­ver. « Ce sont deux postes dif­fé­rents sur­tout par rap­port à l’équipe dans la­quelle on évo­lue. Au Ra­cing, le nu­mé­ro 8 avait plus ten­dance à as­su­rer la cou­ver­ture avec l’ar­rière en dé­fense. À L’ASM, le 8 est plus sou­vent dans la ligne et c’est le tri­angle ai­liers­ar­rière qui couvre le troi­sième ri­deau. Jouer au cou­loir, c’est aus­si avoir plus de res­pon­sa­bi­li­tés sur les sor­ties de balle en mê­lée, ce­la de­mande donc des au­to­ma­tismes. »

S’il est un joueur per­for­mant dans les zones de rucks, Gé­ron­deau af­fec­tionne par ailleurs le do­maine aé­rien, plus par­ti­cu­liè­re­ment le sec­teur de la touche. Cette sai­son, le gros du bou­lot en touche aux en­traî­ne­ments est as­su­ré par Chou­ly, La­pan­dry et Gé­ron­deau.

« C’est Alex (La­pan­dry) ce week­end qui va as­su­rer les an­nonces. La touche, c’est un truc qui me plaît beau­coup, no­tam­ment en dé­fense. J’aime l’as­pect tech­nique du rugby, donc les duels dans l’ali­gne­ment. Bor­deaux pos­sède une touche per­for­mante avec Jones, Chal­mers, Ma­daule… c’est une équipe qui va­rie beau­coup, dif­fi­cile à contrer. Mais ce se­ra un beau dé­fi d’es­sayer de les dé­ré­gler. »

Voi­là un autre dé­fi pour Ca­mille Gé­ron­deau, en plus de ne pas être consi­dé­ré comme un deuxième ou troi­sième choix.

« Bor­deaux a un ali­gne­ment per­for­mant »

AÉ­RIEN. Ca­mille Gé­ron­deau ai­me­rait sur­vo­ler suf­fi­sam­ment les dé­bats pour ga­gner du temps de jeu. PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.