Coup four­ré

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - 7 jours en politique - Jean-charles Sain­tonge

Sur­pre­nant ! Fran­çois Fillon n’a pas trou­vé meilleur cou­pable que l’exé­cu­tif pour ex­pli­quer « le coup d’état ins­ti­tu­tion­nel » dont il au­rait été vic­time. Éric Ciot­ti a pré­fé­ré ci­bler Ma­cron. Hol­lande, que la droite nous a dé­peint à l’en­vi comme in­ca­pable, im­puis­sant, com­ment au­rait-il pu conce­voir un tel coup four­ré ? Ma­cron, il n’est plus à Ber­cy mais il a – bel et bien – été poin­té de­vant Fillon dans deux son­dages… Fillon a eu la dent dure avec ses « amis ». Le coup est-il ve­nu de l’in­té­rieur ? De Sar­ko­zy (« Ima­gine-t-on de Gaulle mis en exa­men ? ») ? De Co­pé (« Je ne me lais­se­rai pas vo­ler la vic­toire » à la pré­si­dence de L’UMP en 2012) ? De Da­ti (évin­cée au pro­fit de NKM pour les lé­gis­la­tives) ? Ou d’ailleurs ? Non, Hol­lande et Ma­cron ! Mais de preuve, au­cune…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.