70 ans de ma­riage pour les époux Breuil

C’est une his­toire d’amour qui a de quoi en faire rê­ver plus d’un.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité -

A notre époque, celle de la gé­né­ra­tion dite “mou­choir” où les couples se font et se dé­font aus­si fa­ci­le­ment que l’on prend ou que l’on jette ce bout de tis­su, il est en­core des couples qui ont une so­li­di­té de pla­tine. Hier soir, Re­né et Re­née Breuil ont fê­té 70 ans de ma­riage ain­si que les 90 ans de l’épouse.

Re­née avait 19 ans et Re­né 23 ans lors­qu’ils se sont ren­con­trés pour la pre­mière fois. C’était au cours d’une fête de vil­lage, à Mau­zun, où Re­né était jeune bou­cher. À par­tir de ce jour, rien n’a ja­mais sé­pa­ré ce couple uni éga­le­ment de part leur mé­tier.

Dans les dif­fé­rentes bou­che­ries qu’ils ont te­nues en­semble, Re­née ven­dait les pro­duits pré­pa­rés par son ma­ri. L’an­née de leur ren­contre, en 1946, le couple ouvre sa pre­mière bou­che­rie à Ver­tai­zon, une pé­riode faste où Re­né li­vrait éga­le­ment dans des vil­lages alen­tours. De 1956 à 1966, ils s’ins­tallent à Cler­mont­fer­rand et tiennent une nou­velle bou­che­rie rue Re­noux. De 1966 à 1984 ils gé­re­ront la « Rô­tis­se­rie du Via­duc » bou­le­vard Claude­bernard, une bou­che­rie qui se­ra par la suite re­prise par leur fils et leur bel­le­fille. « C’est peut­être ça le se­cret. L’amour, le tra­vail et le sou­rire. L’amour ça évo­lue et au­jourd’hui, nous n’avons ja­mais eu au­tant be­soin l’un de l’autre. » confie Re­né, la main ser­rant fort celle de sa femme.

EN FA­MILLE. Le couple Breuil a cé­lé­bré ses noces de pla­tine en fa­mille au res­tau­rant « Les jar­dins de Saul­zet ». PHOTO CAMILLE MAZOYER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.