Alexandre Chi­rat a fait ad­mi­rer sa vi­tesse et sa pré­ci­sion

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports auvergne - Ra­phaël Ro­chette

« Ce sont de bons joueurs. Il n’y a rien à dire. Ils ont été plus ef­fi­caces que nous. »

Alexandre Chi­rat s’est mon­tré beau joueur, ven­dre­di soir, à la salle po­ly­va­lente de Cour­nond’au­vergne, après la dé­faite de son équipe dans la grande fi­nale du chal­lenge Léo­pold­paulhiac. L’in­ter­na­tio­nal, mul­tiple cham­pion d’europe de tir en re­lais, deux fois cham­pion du monde es­poirs, n’a pas pris om­brage de la vic­toire des Sté­pha­nois Jé­ré­my Ma­cha­bert et Ni­co­las Char­ra. La classe, ce grand spé­cia­liste du tir en re­lais, ne l’a pas seule­ment « boules en main ».

« Res­ter per­for­mant »

Ven­dre­di, le so­cié­taire de la Croix Rousse de Lyon te­nait ab­so­lu­ment à être pré­sent à Cour­non, après n’avoir pu se li­bé­rer lors des deux pre­mières édi­tions. Ça lui te­nait à coeur d’ho­no­rer la mé­moire d’un homme qui a beau­coup comp­té pour lui dans sa jeu­nesse.

« Je l’ap­pré­ciais beau­coup », confiait­il au su­jet de Léo­pold Paulhiac, à qui un bel hom­mage est ren­ du grâce à l’in­ves­tis­se­ment de son fils, Pierre.

À 26 ans, Alexandre Chi­rat a dé­jà un épais pal­ma­rès et un gros pas­sé d’in­ter­na­tio­nal. « Ce­la fait cinq ans que je suis en équipe de France se­niors. Je fais au mieux, j’es­saie de res­ter per­for­mant. »

Per­for­mant, il l’a été une nou­velle fois même si son as­so­cia­tion avec l’es­poir cour­non­nais, Étienne Rou­het, 15 ans, n’a pu chal­len­ger jus­qu’au bout la paire sté­pha­noise de N2. Chi­rat a en­core de belles an­nées de bou­liste de haut ni­veau de­vant lui. Un pu­blic de connais­seurs et même quelques pé­tan­ queurs ve­nus en cu­rieux ont pu ap­pré­cier sa vi­tesse de course dans l’épreuve érein­tante du tir en re­lais.

Tou­te­fois, c’est dans l’épreuve (moins phy­sique) du tir de pré­ci­sion qu’il a le plus do­mi­né ses ad­ver­saires. « Ce n’est pas du tout mon do­maine. Je n’en fais ja­mais. Je suis très content de mes 28 points. » Une pres­ta­tion qui en­voyait le duo de Cour­non en grande fi­nale, où là, il ca­lait face à des Sté­pha­nois cou­rant certes moins vite, mais fai­sant da­van­tage mouche.

« J’étais ve­nu pour faire plai­sir à Étienne (Rou­het) et Pierre (Paulhiac). J’au­rai bien ai­mé ga­gner pour Étienne. Je me suis quand même fait plai­sir. On a pas­sé un bon mo­ment. Ça change des com­pé­ti­tions of­fi­cielles. Ça fait du bien au men­tal. Ça li­bère », com­men­tait le Tri­co­lore, dix­huit fois cham­pion de France en sport boule.

Le mot de la fin re­ve­nait aux vain­queurs qui ont éga­le­ment ap­pré­cié la for­mule ori­gi­nale de l’épreuve : « C’était un plai­sir. On s’est bien amu­sé. »

Vi­ve­ment la 4e édi­tion, qu’on re­vive une soi­rée aus­si sym­pa !

(à g.).

IN­TER­NA­TIO­NAL. Alexandre Chi­rat (short bleu) est ve­nu ren­for­cer l’équipe de Cour­non. Les lo­caux de Pierre Paulhiac (chal­lenge en main) se sont tout de même in­cli­nés contre Saint-étienne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.