At­ten­tion à la dé­com­pres­sion post-bar­ça

Les Pa­ri­siens ac­cueillent les Tou­lou­sains, au Parc, ce soir (21 heures)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports l'actu nationale -

Après l’ex­ploit contre le Bar­ça (4-0), le PSG re­tourne aux af­faires cou­rantes avec la ré­cep­tion de Tou­louse ce soir), un match cru­cial puis­qu’une vic­toire per­met­trait aux Pa­ri­siens de re­ve­nir à un pe­tit point du lea­der Mo­na­co.

Les Mo­né­gasques ont en ef­fet ca­lé à Bas­tia ven­dre­di soir (1­1), l’oc­ca­sion est donc trop belle pour Pa­ris (2e, 55 points). En­core faut­il qu’il évite de se re­lâ­cher après son car­ton his­to­rique face à Bar­ce­lone.

« Les joueurs sont très concen­trés », a vou­lu ras­su­rer l’en­traî­neur Unai Eme­ry à la veille du match. « Le cham­pion­nat, c’est ce qui donne la cré­di­bi­li­té et la ré­gu­la­ri­té de l’équipe », sou­ligne le Basque.

Le tech­ni­cien doit gé­rer son ef­fec­tif après le choc en Ligue des cham­pions. Dé­jà for­fait contre le Bar­ça à cause d’une gêne au mol­let gauche, le ca­pi­taine Thia­go Sil­va est tou­jours à l’in­fir­me­rie. Et il a été re­joint par l’un des hé­ros du match contre les Ca­ta­lans, l’ai­lier An­gel Di Ma­ria, qui souffre d’une « bles­sure mus­cu­laire », a in­di­ qué son en­traî­neur sans don­ner da­van­tage de dé­tail.

Unai Eme­ry a bien l’in­ten­tion de faire tour­ner pour re­po­ser les uns et les autres. « C’est sûr, il y au­ra quelques chan­ge­ments. Cer­tains qui n’ont pas joué mar­ di se­ront ali­gnés », a­t­il d’ores et dé­jà an­non­cé.

Tho­mas Meu­nier, Mar­co Ver­rat­ti ou Edin­son Ca­va­ni pour­raient ain­si être mé­na­gés, même si ils étaient bien à l’en­traî­ne­ment hier, après avoir man­qué ce­lui or­ga­ni­sé 24 heures plus tôt.

L’ar­gen­tin Ja­vier Pas­tore, en­tré fur­ti­ve­ment en fin de par­tie contre le Bar­ça pour­rait lui ga­gner du temps de jeu. Au contraire du Po­lo­nais Gr­ze­gorz Kry­cho­wiak qui tra­verse en re­vanche une si­tua­tion com­pli­quée. De­van­cé par la concur­rence, le mi­lieu de ter­rain joue avec la CFA pour gar­der un peu de rythme et ne va pas être convo­qué pour la ren­contre.

À l’al­ler, fin sep­tembre, les Tou­lou­sains s’étaient of­fert une vic­toire de pres­tige (2­0) face aux Pa­ri­siens. Et leur em­blé­ma­tique en­traî­neur Pas­cal Du­praz avait hur­lé sa joie en em­me­nant les ca­mé­ras de Ca­nal+ dans les ves­tiaires. « Vous êtes des sales ga­mins, vous êtes des sales ga­mins », avait­il lan­cé à ses joueurs en riant.

Ha­bi­tué aux phrases chocs et aux cau­se­ries to­ni­truantes pour mo­bi­li­ser ses troupes, Du­praz a mis en garde son équipe en fin de se­maine. « Si l’un d’entre nous marche, les Pa­ri­siens vont nous pu­nir. » « Ce qu’il faut, c’est que les joueurs soient dés­in­hi­bés, il faut don­ner le maxi­mum. Il faut être sur ce coup­là le contre­exemple du Bar­ça », at­il aus­si ex­pli­qué à la presse.

Le Bar­ça, Unai Eme­ry en a très peu par­lé dans sa confé­rence de presse hier, comme s’il fal­lait vite tour­ner la page de cet ex­ploit gri­sant pour se remobiliser sur la Ligue 1 et prendre sa re­vanche sur le Té­fé­cé.

« Tou­louse est dans un bon mo­ment. Ils ont ga­gné deux matchs sur les trois der­niers. C’est une équipe dure, dif­fi­cile, bonne sur coups de pied ar­rê­tés et dans la tran­si­tion of­fen­sive », a mé­ti­cu­leu­se­ment dé­cryp­té l’en­traî­neur pa­ri­sien.

De­puis la ren­trée 2017, le PSG aus­si est dans « un bon mo­ment », et bien plus en­core. Il vient de cor­ri­ger le Bar­ça de l’in­fer­nal trio Mes­si­sua­rez­ney­mar. Et a de­vant lui une oc­ca­sion, à ne pas man­quer, de ve­nir ti­tiller Mo­na­co.

Une oc­ca­sion de ve­nir ti­tiller Mo­na­co

PAS­TORE. L’ar­gen­tin peu uti­li­sé ces der­niers temps pour­rait ga­gner du temps de jeu, ce soir, face à Tou­louse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.