L’OM a as­su­ré face à Rennes

Les Mar­seillais vain­queurs de Rennes (2­0)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports l'actu nationale -

Mar­seille, or­phe­lin de son meilleur bu­teur Ba­fé­tim­bi Go­mis bles­sé, est ve­nu à bout de Rennes (2-0) grâce à des buts de Clin­ton Njie et Flo­rian Thau­vin, hier, ras­su­rant son en­traî­neur Ru­di Gar­cia sur ses al­ter­na­tives en at­taque.

Dé­fait lors de quatre de ses six der­niers matchs de cham­pion­nat, L’OM (6 , 39 points) re­noue avec un suc­cès qui lui per­met de re­ve­nir sur les ta­lons de Saint­etienne (5e), en dé­pla­ce­ment à Mont­pel­lier ce soir (17 heures), et de dis­tan­cer Rennes (10e, 33 pts) dans la quête d’une place eu­ro­péenne.

Avant le Cla­si­co du 26 fé­vrier, L’OM a peut­être sur­tout trou­vé la dou­blure tant re­cher­chée de Go­mis qu’il n’avait pas su dé­ni­cher lors du mer­ca­to hi­ver­nal : Clin­ton Njie, de re­tour de la Coupe d’afri­ que des na­tions qu’il a rem­por­tée, et au­teur de l’ou­ver­ture du score contre Rennes après plu­sieurs oc­ca­sions franches (59e).

Car la ques­tion ma­jeure de cette ren­contre était de sa­voir com­ment les hommes de Ru­di Gar­cia al­laient pou­voir mar­quer sans leur meilleur bu­teur (16 buts), in­dis­po­nible entre 4 et 6 se­maines à cause d’une bles­sure au ge­nou. La ré­ponse ? Deux des élé­ments du trio of­fen­sif ali­gné ont mar­qué (Njie et Thau­vin, 64e) alors que Payet a tou­ché à la trans­ver­sale !

Les Mar­seillais ont mon­tré qu’ils avaient bien re­te­nu la le­çon de la dé­faite de di­manche face à Nantes (3­2). Man­gés dans l’im­pact face aux Ca­na­ris, les Olym­piens ont dé­ci­dé de prendre les choses en main d’en­trée de jeu avec une énorme oc­ca­sion dès la 3e mi­nute.

Bien lan­cé dans la pro­fon­deur par Evra, qui a hé­ri­té du bras­sard, Njie s’est re­trou­vé com­plè­te­ment seul face à Cos­til mais son lob ins­tan­ta­né est pas­sé juste à cô­té.

Puis ce­la a été au tour de Di­mi­tri Payet, re­crue phare du mer­ca­to, de ten­ter de dé­blo­quer la si­tua­tion avec, coup sur coup, deux oc­ca­sions tout aus­si nettes.

Si L’OM s’est fait une frayeur avec Ser­tic, ti­tu­la­ri­sé en dé­fense cen­trale en l’ab­sence de Rod Fan­ni et cou­pable d’une mau­vaise re­lance pour son gar­dien qui a été à deux doigts d’être re­prise par Mu­bele (23e), et a bais­sé de rythme dans la deuxième par­tie de la pre­mière pé­riode, il a su ne pas pu prendre de but et pa­tien­ter pour trou­ver la faille.

Car, dès le re­tour des ves­tiaires, les hommes de Ru­di Gar­cia ont re­trou­vé leur tem­po in­fer­nal, avec tou­jours le duo Njie­payet pour créer le dan­ger.

Le but du break

A l’af­fût d’un mau­vais ren­voi de Baal sur la passe ap­puyée de Payet, Njie a ins­tan­ta­né­ment re­pris du droit pour trom­per Cos­til (59e). De quoi dé­li­vrer un Vé­lo­drome cris­pé.

À la conclu­sion d’un très beau mou­ve­ment of­fen­sif, à l’image de la ta­lon­nade de San­son, Thau­vin a ins­crit dans la fou­lée le but du break d’une frappe lim­pide qui a pris Cos­til à contre­pied (64e).

Wes­ley Saïd, en­tré en jeu à une grosse de­mi­heure de la fin, pou­vait lais­ser faire croire au même scé­na­rio fou du match al­ler (vic­toire ren­ver­sante 3­2) mais son tir est pas­sé à cô­té. De quoi per­mettre aux sup­por­ters mar­seillais d’en­ton­ner leur chant an­TI­PSG fa­vo­ri dans le temps ad­di­tion­nel pour lan­cer le choc tant at­ten­du.

MAR­SEILLE. C’est Thau­vin qui a li­bé­ré le Vé­lo­drome en ins­cri­vant le deuxième but.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.