L’ef­fet Pes­quet et Phi­lae

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

Plus de 323.000 per­sonnes ont vi­si­té en 2016 la Ci­té de l’es­pace à Tou­louse, en rai­son no­tam­ment de la po­pu­la­ri­té de l’as­tro­naute Tho­mas Pes­quet, ce qui consti­tue un re­cord de­puis l’ou­ver­ture de ce site il y a vingt ans.

« On est dans une ten­dance ré­gu­lière à la hausse de­puis six ans grâce à un contexte eu­ro­péen fa­vo­rable (Cu­rio­si­ty, Phi­lae/ro­set­ta et Tho­mas Pes­quet), on sent les gens in­té­res­sés », com­mente Phi­lippe Dro­neau, di­rec­teur des Pu­blics de la Ci­té de l’es­pace.

Site de ré­fé­rence en ma­tière spa­tiale en Eu­rope, la Ci­té est pas­sée de 266.442 vi­si­teurs en 2006 à 323.100 dix ans plus tard, après une lé­gère baisse en 2014 et 2015.

Par­mi le pu­blic, 75 % sont des in­di­vi­duels, le reste étant des groupes sco­laires (45.000 en­fants par an) et des sa­la­riés d’en­tre­prises.

60 % des vi­si­teurs viennent d’autres ré­gions fran­çaises que l’oc­ci­ta­nie et 13 % de l’étran­ger, en ma­jo­ri­té des Ca­ta­lans.

La Ci­té de l’es­pace a su sur­fer sur la po­pu­la­ri­té de l’as­tro­naute fran­çais Tho­mas Pes­quet, 38 ans, qui sé­journe de­puis le 20 no­vembre dans la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale (ISS).

Mé­dia­tion in­ter­ac­tive

« Ce­la fai­sait neuf ans qu’il n’y avait pas eu de Fran­çais dans l’es­pace et il a fait des études à Tou­louse. En plus, nous sommes à l’époque des ré­seaux so­ciaux, un as­tro­naute peut presque faire un tweet et une pho­to par jour. Il y a dix ans, ce n’était pas le cas », sou­ligne Phi­lippe Dro­neau.

« Un seul Fran­çais a fait six mois dans l’es­pace, c’était Jean­pierre Hai­gne­ré en 1999 » mais sans que ce­la sus­cite au­tant d’in­té­rêt mé­dia­tique, re­lève le res­pon­sable de la Ci­té de l’es­pace.

Se­lon lui, l’en­goue­ment du pu­blic s’ex­plique aus­si par les ef­forts de la Ci­té pour rendre l’aven­ture spa­tiale ac­ces­sible à cha­cun, quel que soit son âge ou ses connais­sances avec une mé­dia­tion in­ter­ac­tive, par­ti­ci­pa­tive et la mise en si­tua­tion.

Le 30 mars, le cé­lèbre as­tro­naute in­ter­vien­dra en di­rect à Tou­louse au Con­grès scien­ti­fique des en­fants, âgés de 9 à 11 ans. Cet évé­ne­ment se­ra aus­si re­trans­mis à Vaulx­en­ve­lin, dans la ban­lieue lyon­naise, à Stras­bourg et Pa­ris.

Le 30e con­grès mon­dial des as­tro­nautes se tien­dra en outre à Tou­louse du 16 au 20 oc­tobre avec le 20 oc­tobre une jour­née grand pu­blic pour les 20 ans de la Ci­té.

Con­cer­nant la politique ta­ri­faire, avec un billet adulte os­cil­lant, se­lon les sai­sons, entre 21 et 24 eu­ros pour une jour­née (25,5 eu­ros pour les noc­turnes), Phi­lippe Dro­neau re­con­naît que le prix est « non né­gli­geable ». Mais le vi­si­teur peut pas­ser toute la jour­née dans le parc.

as­tro­naute

MOON RUN­NER. Ex­pé­ri­men­ta­tion de la lé­gè­re­té de la marche lu­naire, à la ma­nière des as­tro­nautes sur la Lune, comme un Moon­wal­ker. On pèse six fois moins que sur Terre et la marche est mo­di­fiée. AFP

EX­PÉ­RIENCES. Des ate­liers sen­so­riels sont pro­po­sés. DR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.