LEA Chappes brille sur ses terres

2e édi­tion, hier à En­ne­zat

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports - Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

Le Trail agri­cole de Li­magne a été do­mi­né, hier à En­ne­zat, par deux so­cié­taires du club or­ga­ni­sa­teur. Fré­dé­ric Gui­net et Ka­rine Fon­te­nay, de LAE Chappes, ont relégué très loin la concur­rence...

Une vic­toire au scratch. Une autre chez les femmes. Le club de Chappes, Li­magne Ath­lète En­du­rance (LAE), a réa­li­sé un car­ton plein hier sur ses terres.

Fré­dé­ric Gui­net et Ka­rine Fon­te­nay ont do­mi­né la 2e édi­tion du Trail agri­cole de Li­magne, or­ga­ni­sée par leur club aux alen­tours du ter­rain de rug­by d’en­ne­zat. L’épreuve aty­pique, tra­cée par Jean­pierre Mon­ciaux, a été ava­lée à près de 18 km/h de moyenne par le vé­té­ran du LAE, mal­gré les nom­breux obs­tacles à fran­chir, tout au long des 9,5 ki­lo­mètres de course.

« Au train »

Avec beau­coup d’ai­sance, le pompier mont­lu­çon­nais s’est dé­ta­ché ra­pi­de­ment et n’a ces­sé d’aug­men­ter son avance sur Jé­ré­my Co­me­ta (2 et Gaé­tan Lon­geon (3e), ses prin­ci­paux ad­ver­saires. « J’ai pris le dé­part dans les cinq pre­miers. Comme per­sonne n’a at­ta­qué, je suis par­ti au train pour faire ma course et gé­rer le fran­chis­se­ment des obs­tacles sans stress », ex­pli­quait le lau­réat, dé­jà vain­queur le week­end pré­cé­dent à Ser­bannes, sur un 6 ki­lo­mètres.

En pleine pré­pa­ra­tion pour les « France » des sa­peurs­pom­piers, qu’il dis­pu­te­ra dans trois se­maines, Fré­dé­ric Gui­net a pris du plai­sir sur cette épreuve vrai­ment ori­gi­nale.

Ni vrai­ment trail, ni vrai­ment cross et pi­men­tée de sauts, de fran­chis­se­ments, de pas­sages de fos­sés et de tun­nels. « Vrai­ment un très beau par­cours, ju­geait­il. Fran­chir des bottes de paille, c’était tout nou­veau pour moi. J’ai al­ter­né plu­sieurs tech­niques, en sau­tant ou en pas­sant avec les mains, de fa­çon à pou­voir ré­cu­pé­rer fa­ci­le­ment en­suite... »

Presque une ba­lade pour l’ex­asé­miste, très fa­cile, mais pas pour la plu­part des 160 concur­rents. « Les obs­tacles, ça casse bien les jambes », confiait la pre­mière femme, en­trée dans le top 20 (17e) au scratch.

La formule et « la bonne am­biance » lui ont plu.

« C’est sym­pa, ça change des courses sur route », ajou­tait la néo­so­cié­taire de LAE, elle aus­si lau­réate di­manche der­nier à Ser­bannes. Pas éton­nant de re­trou­ver de­vant, hier, les ath­lètes en forme...

VAIN­QUEUR. Fré­dé­ric Gui­net (LAE) a fran­chi avec ai­sance tous les obs­tacles. PHO­TO FRANCK BOI­LEAU

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.