Ma­cron le « re­fuz­nik »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - 7 Jours en politique - Jean-charles Sain­tonge

C’est le vo­let eu­ro­péen du pro­gramme d’em­ma­nuel Ma­cron que le tu­ri­nois La Stam­pa a, avant tout, re­te­nu en sou­li­gnant sa « vo­lon­té de re­lan­cer la zone eu­ro ». Mais « pour ce­la, a in­sis­té Ma­cron, il faut une France cré­dible face à l’al­le­magne ». Pour y par­ve­nir, ana­lyse le mi­la­nais Cor­riere del­la Se­ra, il pro­pose à l’élec­teur « un mo­dèle scan­di­nave adap­té à un grand pays blo­qué ». Un pro­gramme de rup­ture, juge l’al­le­mand Frank­fur­ter All­ge­meine Zei­tung sous le titre « Ce qui n’a en­core ja­mais été ten­té ». « Ma­cron pro­pose un pro­gramme de trans­for­ma­tion ra­di­cale de la France », ex­plique-t-il. Et « s’il gagne, sou­ligne le bri­tan­nique The Eco­no­mist, ce « re­fuz­nik du sys­tème des par­tis de­vra for­cer les Fran­çais à rompre avec leur ma­nie de s’op­po­ser aux chan­ge­ments pour les­quels ils viennent de vo­ter, ma­nie qui contri­bue à leur frus­tra­tion ». Son pro­gramme est « co­hé­rent avec sa pos­ture ni droite ni gauche », re­lève le Cor­riere. Comment l’a-t-il éla­bo­ré ? Le ma­dri­lène El País qui a consa­cré le tiers de sa « Une » à Ma­cron, ven­dre­di, ex­plique : « 6.000 mar­cheurs ont ren­con­tré 100.000 ci­toyens dont les sou­haits ont été trai­tés par un pro­gramme in­for­ma­tique avant que 500 ex­perts ne donnent corps aux pro­po­si­tions ». Ma­cron, « seul can­di­dat pro Eu­rope », se­lon El País, est per­çu comme le rem­part à une vic­toire de Marine Le Pen. Pour The Eco­no­mist, « l’eu­rope peut sur­vivre à la perte de la Grande-bre­tagne, pas à celle de la France ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.