Le ma­rasme mais des touches d’es­poir ?

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports - Jean-phi­lippe Béal

Net­te­ment bat­tue à Fos (80-63), la JAVCM de­vra avoir re­te­nu cer­taines le­çons pour la ré­cep­tion de Rouen, dès mar­di. Entre ex­pres­sions col­lec­tives et pro­gres­sions in­di­vi­duelles.

Perdre chez un co­lea­der fos­séen, dont les re­pré­sen­tants pré­sents en confé­rence de presse d’après­match, coach Giuit­ta et le pré­cieux Mam Dia, se fé­li­ci­tèrent de ver­tus conformes à leur sta­tut re­trou­vées (celle du sta­tut de meilleure dé­fense du cham­pion­nat en pre­mier lieu), n’a rien d’in­fa­mant.

L’écart fi­nal de 17 points, pour consé­quent qu’il soit, n’est pas ver­ti­gi­neux en termes de conte­nu, eu égard à cer­taines pres­ta­tions à l’ex­té­rieur. On pense à Blois, par exemple, où les 13 points in­fli­gés par L’ADA étaient loin de payer l’abeille de sa main­mise sur la par­tie.

Mais ce 80­63 ne pou­vait que pi­quer Sté­phane Dao. Parce qu’il consacre la 6e dé­faite consé­cu­tive de sa for­ma­tion mais aus­si parce que le coach es­time qu’il y avait bien mieux à faire, même chez ce ca­dor : « Mais on n’a pas été as­sez dis­ci­pli­né. Les cinq pre­mières mi­nutes, of­fen­si­ve­ment sur­tout, ont été ra­tées. Et c’est là où s’est fait un pre­mier écart. On a connu des pro­blèmes d’adresse ? Mais c’est plus fa­cile de ren­trer un shoot à +10 qu’à ­10. »

Une frus­tra­tion lé­gi­time au re­gard de la 2e mi­temps de sa for­ma­tion sol­dée par un 38­38 par­lant : « Sauf que pour faire un bon coup, il faut mettre tous les in­gré­dients de la pre­mière à la der­nière mi­nute. Si­non, on se re­trouve le bec dans l’eau. »

Les in­gré­dients ? Au pre­mier chef, des « va­leurs col­lec­tives ». Dao a « en­core vu de l’in­di­vi­dua­lisme » mais dès que le col­lec­tif s’est ex­pri­mé, il a pu lut­ter les yeux dans les yeux avec un Fos qui, du fait de ses dé­boires ré­cur­rents ces der­niers temps et avec en mé­moire, sans doute, le re­tour flam­boyant des Ja­vos­ta­distes à l’al­ler en quelques tours de trot­teuse seule­ment (de ­19 à ­3 avec des pos­ses­sions pour faire mieux en­core), ne re­lâ­cha ja­mais la pres­sion : « On les a étouf­fés », ré­su­mait d’ailleurs so­bre­ment et jus­te­ment Mam Dia.

« C’est vrai quand même qu’on ne dis­po­sait pas des mêmes armes », peut ai­sé­ment re­con­naître Dao, pri­vé de De­nave et La­ban­ca et à qui on ne peut faire le re­proche de ne pas uti­li­ser ses ac­tifs. Ain­si de Cé­dric Bah (sept re­bonds et deux fautes pro­vo­quées en 14 mi­nutes) qui s’est je­té sans ar­rière­pen­sée dans son pre­mier 5 ma­jeur, à un poste 3 in­ha­bi­tuel pour lui : « Le coach m’a aver­ti en dé­but de se­maine, j’ai pu tra­vailler pour ap­por­ter ce qu’on me de­man­dait : don­ner plus en dé­fense, être juste of­fen­si­ve­ment. » À ses cô­tés, on a re­trou­vé le Mo­ren­cy tran­chant (11 points, 5 re­bonds) de dé­part, alors qu’ory a évo­lué sans le frein à main, en re­lais ou à cô­té de Ware.

Au nou­veau pi­vot Loo­by d’af­fi­cher, à son tour, ses ca­pa­ci­tés à ap­por­ter le « plus » at­ten­du. Sans ré­duire l’ave­nir de la JAVCM aux per­for­mances d’un seul, il en se­rait quand même meilleur…

DOUCOURÉ. Ac­cueilli en gare de Vi­chy, ven­dre­di, l’ex-roan­nais vient com­bler le dé­fi­cit de la JAVCM au poste 3. PHO­TO FRÉDÉRIC RIMBERT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.