25E ÉDI­TION La Grande Halle d’auvergne ac­cueille­ra, du 10 au 13 mars, sur plus de 17.000 m2, le Sa­lon de l’ha­bi­tat. 330 ex­po­sants se­ront pré­sents pour ac­cueillir plus de 45.000 vi­si­teurs (fré­quen­ta­tion 2016).

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme dans les coulisses de l'actualité -

MAR­DI PEUT-ÊTRE ! Im­pos­sible de sa­voir ce qu’il pense pu­bli­que­ment d’une can­di­da­ture concur­rente des Républicains aux lé­gis­la­tives ; im­pos­sible de connaître son po­si­tion­ne­ment concer­nant le can­di­dat Fran­çois Fillon. In­ter­ro­gé à deux re­prises, cette se­maine, le maire UDI de Cha­ma­lières Louis Gis­card d’es­taing, qui avait sou­te­nu Alain Jup­pé à la pri­maire de la droite et du centre, est res­té si­len­cieux sur les su­jets qui fâchent. « J‘at­tends la réu­nion du bu­reau exé­cu­tif de L’UDI, mar­di soir, à Pa­ris, pour te­nir compte d’une po­si­tion col­lec­tive », com­mente so­bre­ment le can­di­dat aux lé­gis­la­tives sur la troi­sième cir­cons­crip­tion du Puy-de-dôme. L’AP­PEL À DUGLÉRY. Le maire LR de Montluçon Da­niel Dugléry avait à peine ap­pe­lé Fran­çois Fillon à se re­ti­rer de la course à l’ély­sée, ven­dre­di, que Ni­co­las Brien en­voyait un com­mu­ni­qué. Le can­di­dat PS aux lé­gis­la­tives dans la deuxième cir­cons­crip­tion de l’al­lier y sug­gère ma­li­cieu­se­ment au maire de Montluçon, can­di­dat sous l’éti­quette LR, de se re­ti­rer lui aus­si. C’est de bonne guerre mais il y a fort à pa­rier que cet ap­pel-là res­te­ra lettre morte. DANS UN LIEU PRÉDESTINÉ. Les adhé­neuve, rents de L’UDI sont in­vi­tés à se réu­nir de­main soir, à 20 h 30, au Cendre, par le pré­sident dé­par­te­men­tal (et maire de la ville) Her­vé Pro­nonce. Ob­jet : sou­te­nir ou ne pas sou­te­nir Fran­çois Fillon et pous­ser les ins­tances na­tio­nales à tout faire au­près des al­liés Républicains pour pri­vi­lé­gier le plan B, c’est-à-dire Alain Jup­pé. La réu­nion se tien­dra à l’es­pace cultu­rel Les Justes. « Le choix du lieu n’est pas un ha­sard », ose Her­vé Pro­nonce. Com­prenne qui pour­ra !

« L’ORGUEIL DE FILLON ». Il fal­lait s’y at­tendre. Les Jup­péistes n’ont pas tar­dé à lâ­cher Fran­çois Fillon, em­pê­tré dans ses dé­mê­lés ju­di­ciaires. Jean-pierre Cho­mi­lier, co­or­di­na­teur de la cam­pagne d’alain Jup­pé dans le Puy-de-dôme au mo­ment de la pri­maire, « en plein ac­cord avec Pa­ris », a dé­ci­dé de se « re­ti­rer to­ta­le­ment de la cam­pagne de Fran­çois Fillon dans le dé­par­te­ment ». Et il ne mâche pas ses mots : « La si­tua­tion sur le ter­rain est de­ve­nue im­pos­sible, voire in­to­lé­rable. L’orgueil de Fillon est in­digne. Plus que le pé­nal, c’est la mo­rale qui est ba­fouée. Il en­traîne sa fa­mille, notre fa­mille po­li­tique et, pire, notre pays vers des ho­ri­zons dou­lou­reux ».

« L’ÉLÉ­MENT DE TROP ». Autre lâ­chage de Fillon par le conseiller dé­par­te­men­tal de Beau­mont et jup­péiste pro­cla­mé Jean-paul Cu­zin. « Orgueil, aveu­gle­ment et mé­pris ne peuvent fon­der un pro­gramme pour la France. Les faits sont éta­blis. Ils dis­qua­li­fient ce­lui qui s’est pré­sen­té comme le chantre de la ri­gueur ». Et d’ajou­ter que « l’or­ches­tra­tion par Sens Com­mun du ras­sem­ble­ment de di­manche à Pa­ris est pour moi l’élé­ment de trop ».

AVEC LES VALLSISTES ET PUIS… Après une réu­nion avec les Vallsistes mar­di soir, à Pa­ris, le maire PS de Clermont Olivier Bian­chi a pas­sé une par­tie de la ma­ti­née de mer­cre­di au Sa­lon in­ter­na­tio­nal de l’agri­cul­ture avant de par­ti­ci­per à une réu­nion, à Ma­ti­gnon, avec le Pre­mier mi­nistre Bernard Caze-

les pré­si­dents des quinze mé­tro­poles ac­tuelles et ceux des sept à ve­nir. L’oc­ca­sion de si­gner le pacte « Etat-mé­tro­poles ».

BAY­ROU RÉAFFIRME... Le conseiller ré­gio­nal Mi­chel Fan­get était à Pa­ris ce wee­kend pour par­ti­ci­per au conseil na­tio­nal du Mo­dem. « Bay­rou a ré­af­fir­mé son al­liance avec Ma­cron même si Jup­pé rem­place éven­tuel­le­ment Fillon », nous a-t-il (re)pré­ci­sé.

GOUTTEBEL EN MARCHE. Après avoir ren­con­tré, la se­maine der­nière, le pré­sident Fran­çois Hol­lande pour évo­quer des su­jets concer­nant le Puy-de-dôme, le pré­sident PRG du Conseil dé­par­te­men­tal Jean-yves Gouttebel a sillon­né, mer­cre­di, les al­lées du Sa­lon in­ter­na­tio­nal de l’agri­cul­ture aux cô­tés de « son » can­di­dat Em­ma­nuel Ma­cron et du sé­na­teur du Can­tal Jacques Mé­zard.

EX-PRÉ­SIDENT ÉCRI­VAIN. L’ex-pré­sident (PS) du Conseil ré­gio­nal, qui fut aus­si maire d’aurillac et mi­nistre, n’est pas res­té in­ac­tif de­puis qu’il a tour­né la page po­li­tique en jan­vier 2016. Re­né Sou­chon vient de pu­blier Ru­ra­li­té : quel ave­nir ? Ci­ta­dins, ce­la vous

concerne aus­si ! aux Édi­tions de l’aube. Un ou­vrage qu’il pré­sente de­main, à 17 heures, de­vant des étu­diants cler­mon­tois en géo­gra­phie. Un livre qu’il qua­li­fie de « ma­ni­feste d’es­poir », d’où son in­ti­tu­lé. ÉLEC­TION À PICHERANDE. Et une élec­tion de plus dans le sud du dé­par­te­ment. Après Bras­sac, Meil­haud et Las­tic, c’est au tour des élec­teurs de Picherande de re­tour­ner aux urnes, à la suite de la dé­mis­sion de quatre élus de la liste du maire. Le scru­tin au­ra lieu di­manche 9 avril. Le se­cond tour, s’il est né­ces­saire, se­ra fixé au di­manche sui­vant. UN SAUVADE PEUT EN CACHER UN

AUTRE. Quand on vé­ri­fie une in­for­ma­tion sur le site du conseil dé­par­te­men­tal, mieux vaut res­ter vi­gi­lant. Sur l’or­ga­ni­gramme, le bi­nôme du conseiller d’am­bert Mi­chel Sauvade est bien Va­lé­rie Pru­nier mais le bi­nôme de Va­lé­rie Pru­nier est… Bernard Sauvade ! Un drôle de bi­nôme fic­tif qui ver­rait s’as­so­cier une élue du groupe « Union des Républicains » à un autre du groupe « So­cia­liste, ra­di­cal et ré­pu­bli­cain ». Il s’agit sim­ple­ment d’une confu­sion entre ho­mo­nymes que Va­lé­rie Pru­nier a dé­jà si­gna­lée et qui n’a pas en­core été cor­ri­gée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.