La mai­son de nos rêves

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - La une - Ge­ne­viève Thi­vat

HA­BI­TAT. Amé­na­ge­ments ex­té­rieurs, in­té­rieurs, pro­jets im­mo­bi­liers… 350 ex­po­sants vous at­tendent jus­qu’à lun­di, à la Grande Halle d’au­vergne, pour vous conseiller dans votre pro­jet.

CO­COO­NING. Le mar­ché de la construc­tion in­di­vi­duelle se trouve dans une « bonne dy­na­mique ». Les construc­tions éco­res­pon­sables ont le vent en poupe.

Le Sa­lon de l’ha­bi­tat est l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir jus­qu’à lun­di, à Cour­non, toute l’ac­tua­li­té de la mai­son, de la dé­co­ra­tion et de la construc­tion… La Fnaim a pré­sen­té, hier en avant-pre­mière, quelques-uns des tout der­niers chiffres de 2016 de l’im­mo­bi­lier dans la ré­gion. La re­prise poin­te­rait-elle le bout de son nez ?

«Re­prise ? Ce n’est pas le mot juste. Je di­rais plu­tôt que le mar­ché re­de­vient plus stable ! On est pas­sé à une pé­riode plus calme même si en Au­vergne, le mar­ché s’est plu­tôt bien te­nu entre 2008 et 2015 », note Lio­nel Pey­net, se­cré­taire gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale de l’im­mo­bi­lier et pré­sident de la ré­gion Fnaim Au­vergne.

Hier, il pré­sen­tait quelques­uns des tout der­niers chiffres clefs de l’im­mo­bi­lier en 2016 (*), lors d’une confé­rence don­née dans le cadre du Sa­lon de l’ha­bi­tat, à Cour­non d’au­vergne. Car au­de­là de tous les équi­pe­ments de la mai­son – du pro­jet jus­qu’à la dé­co­ra­tion – le ren­dez­vous est de­puis une ving­taine d’an­nées in­con­tour­nable pour les pro­fes­sion­nels de l’im­mo­ bi­lier. Cette 25e édi­tion qui se tient jus­qu’à lun­di à la Grande Halle d’au­vergne semble ain­si tour­ner une page, après les an­nées qui ont sui­vi la crise de 2008 :

Lio­nel Pey­net tient tou­te­fois à rap­pe­ler qu’« en ce qui concerne les tran­sac­tions, le mar­ché en Au­vergne est res­té fluide con­trai­re­ment à d’autres ré­gions où la crise a vrai­ment vu une sé­rieuse baisse des prix. Il n’y a pas eu de spé­cu­la­tion ici, comme dans d’autres grandes villes en France. Par contre, ef­fec­ti­ve­ment, en 2016, on a vu des ache­teurs qui fran­chissent les portes des agences im­mo­bi­lières comme avant la crise. Ain­si l’an pas­sé, les prix ont re­trou­vé le ni­veau d’avant la crise de 20082009. L’al­lier et la Hau­teLoire, là où les prix avaient le plus bais­sé en Au­vergne, ont re­pris des cou­leurs. Dans le Puy­deDôme et le Can­tal, ils se sont sta­bi­li­sés. » Ain­si, les prix des biens ven­dus en 2016, en Au­vergne, n’ont aug­men­té d’une fa­çon glo­bale que de 1,3 %.

Can­tal et Haute-loire ré­sistent bien

C’est un to­tal de 28.430 ventes qui ont été conclues en Au­vergne, en 2016, soit 5,6 % de plus qu’en 2015. « Dans le Puyde­dôme, il y a eu plus de tran­sac­tions par rap­port aux autres dé­par­te­ments, ce qui est, somme toute, lo­gique étant en­ten­du qu’il y a plus de po­pu­la­tion. Dans l’al­lier, le nombre des tran­sac­tions a été re­la­ti­ve­ment stable avec juste 2,5 % de plus par rap­port à 2015. Et il faut re­mar­quer que le Can­tal (+ 9,2 %) et la Haute­loire (+ 8) ré­sistent bien, sur de pe­tits vo­lumes, ce qui est moins si­gni­fi­ca­tif… »

Par ailleurs, le pou­voir d’achat des ac­qué­reurs se porte par­ti­cu­liè­re­ment bien. Ain­si à Cler­montFer­rand, pour 1.000 eu­ros de men­sua­li­té fixe et une du­rée de rem­bour­se­ment de 20 ans, un ac­cé­dant à la pro­prié­té gagne 3,7 mètres car­rés sup­plé­men­taires en 2016, par rap­port à l’an­née pré­cé­dente. Mer­ci aux taux d’in­té­rêt d’em­prunt par­ti­cu­liè­re­ment bas ! Ce­la au­rait sans doute pu être un peu mieux si le prix moyen d’achat dans la mé­tro­pole au­ver­gnate au mètre car­ré n’avait pas aug­men­té de 3,8 % sur un an et pas­sé à 1.954 eu­ros. Concer­nant les loyers, là en­core, les prix après avoir bais­sé se sont sta­bi­li­sés. « On re­trouve des ni­veaux de prix d’il y a 5 ans. Il y a au­jourd’hui beau­coup d’offres, c’est pour­quoi nous ex­pli­quons aux bailleurs qu’il faut pré­sen­ter le bien au juste prix pour pou­voir le louer. » Ain­si le loyer mé­dian pour un T2 est de 470 eu­ros par mois à Cler­mont­fer­rand, soit 10,80 eu­ros le mètre car­ré. « Il faut mal­gré tout sou­li­gner que la ren­ta­bi­li­té lo­ca­tive brute est de 6,6 %, ce qui est très bien par rap­port à d’autres grandes villes où l’ac­qui­si­tion du bien à louer est plus oné­reuse. »

(*) L’in­té­gra­li­té des chiffres clés de l’im­mo­bi­lier en 2016 se­ra pré­sen­tée à la presse le 22 mars.

PHO­TO RI­CHARD BRU­NEL

GRANDE HALLE D’AU­VERGNE. Les prix des biens ven­dus en 2016, en Au­vergne, n’ont aug­men­té d’une fa­çon glo­bale que de 1,3 %. PHO­TO RI­CHARD BRU­NEL

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.