La deuxième vie du Re­dou­table

Quinze ans après son ou­ver­ture, la Ci­té de la Mer de Cher­bourg (Manche) cé­lèbre ce mois­ci le 50e an­ni­ver­saire du sous­ma­rin Le Re­dou­table. L’une de ses pièces maî­tresses.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

Le 29 mars 1967, à l’ar­se­nal de Cher­bourg, un par­terre d’in­vi­tés as­siste à la nais­sance du Re­dou­table, géant de 8.000 tonnes, bi­jou tech­no­lo­gique qui fait la fier­té des au­to­ri­tés fran­çaises et de la Ma­rine Na­tio­nale. L’évé­ne­ment est pré­si­dé par le gé­né­ral de Gaulle, en pré­sence de Pierre Mess­mer, mi­nistre des Ar­mées, Alain Pey­re­fitte, mi­nistre de la Re­cherche.

Construit à Cher­bourg, Le Re­dou­table est le pre­mier sous­ma­rin nu­cléaire lan­ceur d’en­gins fran­çais. Après 20 ans de ser­vice, 90.000 heures de plon­gée et l’équi­valent de 32 fois le tour du monde, ce géant de 128 mètres a été désar­mé en 1991.

Et de­puis 2002, il a en­ta­mé une se­conde car­rière au sein de la Ci­té de la Mer à Cher­bourg où il ac­cueille les vi­si­teurs gui­dés par la voix de son com­man­dant.

Au­dio­guide à l’oreille, le vi­si­teur est in­vi­té à suivre les ins­truc­tions pour dé­cou­vrir les dif­fé­rentes par­ties de l’ha­bi­tacle, « un cock­tail par­ti­cu­liè­re­ment com­plexe où de­vaient co­ha­bi­ter 130 membres d’équi­page pen­dant 70 jours, 16 mis­siles ca­pables d’at­teindre une cible à 3.000 km et une cen­trale nu­cléaire qui au­rait pu ali­men­ter tout Cher­bourg en élec­tri­ci­té ».

Dans les cour­sives

Entre brui­tages, vi­bra­tions et consignes du Pa­cha, on se pren­drait presque pour un membre d’équi­page en plon­gée. On ima­gine même se fau­fi­ler dans les cour­sives pour re­ga­gner sa cou­chette dans le plus pur style an­nées 60. Tout y est, jus­qu’à la ma­chine à ca­fé d’époque.

De­puis 2002, le sous­ma­rin a ac­cueilli plus de 3 mil­lions de vi­si­teurs. Un suc­cès qui ne se dé­ment pas, 15 ans après l’ou­ver­ture de La Ci­té de la Mer.

50 ans après son lan­ce­ment, Le Re­dou­table est une pièce maî­tresse de La Ci­té de la Mer, lo­gée de­vant la Gare ma­ri­time trans­at­lan­tique art dé­co.

Afin de cé­lé­brer ce de­mi­siècle, les en­fants de 5 à 12 ans dis­po­se­ront à par­tir de la date an­ni­ver­saire du 29 mars de leur propre au­dio­guide (gra­tuit). Sur le même che­min que leurs pa­rents, ils tra­ver­se­ront Le Re­dou­table, at­ten­tifs aux com­men­taires adap­tés à leur âge et ponc­tués d’anec­dotes sur la vie à bord.

Par ailleurs, une nou­velle ex­po­si­tion pho­to per­ma­nente se­ra ins­tal­lée fin avril, sous le ventre du géant, dans la darse du sous­ma­rin. Celle­ci pré­sen­te­ra des cli­chés ori­gi­naux d’hier et d’au­jourd’hui, fai­sant la part belle au Re­dou­table , à la vie à bord, mais aus­si à l’évo­lu­tion des sous­ma­rins fran­çais.

Deux par­cours per­ma­nents ont en­ri­chi la vi­site de la Ci­té de la Mer de­puis l’ou­ver­ture : « On a mar­ché sous la mer » (2008) et « Ti­ta­nic, re­tour à Cher­bourg ».

Inau­gu­ré en 2012, ce der­nier es­pace pro­pose de re­vivre la tra­ver­sée du my­thique pa­que­bot, de­puis son es­cale à Cher­bourg le 10 avril 1912 jus­qu’à la nuit tra­gique du nau­frage.

Par ailleurs, au coeur de la Grande ga­le­rie des en­gins et des Hommes le vi­si­teur peut dé­cou­vrir les en­gins em­blé­ma­tiques de la plon­gée pro­fonde, réels ou re­cons­ti­tués. Par­mi eux, le Nau­tile, l’al­vin et le Mir, qui ont plon­gé sur l’épave du Ti­ta­nic. De­puis 2014, la ré­plique à taille réelle de 8 mètres du sous­ma­rin de James Ca­ me­ron com­plète cet es­pace. C’est à son bord que le réa­li­sa­teur des films Ava­tar et Ti­ta­nic a bat­tu en 2012, le re­cord de plon­gée en so­li­taire à moins 10.908 mètres.

Aqua­rium Abys­sal

S’il faut bien comp­ter une jour­née pour par­cou­rir la Ci­té de la Mer, c’est aus­si parce que son pôle Océan contient l’aqua­rium Abys­sal le plus profond d’eu­rope. Avec 16

autres bas­sins il a été peu­plé avec des « post­larves » re­cueillies dans la na­ture (avant les pré­da­teurs na­tu­rels) et éle­vées dans les nur­se­ries de La Ci­té de la Mer. Une po­li­tique qui s’ins­crit dans une dé­marche ré­so­lu­ment du­rable et éco­lo­gique.

Elle s’ap­plique aus­si pour la re­cons­ti­tu­tion des co­raux qui sont im­plan­tés tout bé­bés pour or­ner les bas­sins ou en­core avec la mé­duse Au­ré­lie, dont les bio­lo­gistes de la Ci­té de la Mer sont les spé­cia­listes de l’éle­vage.

Le clou de la vi­site est le bas­sin tac­tile qui per­met de mettre les mains dans l’eau et de ca­res­ser une co­lo­nie de raies et de pois­sons do­ciles dont des re­quins émis­soles, une es­pèce lo­cale qui vient vo­lon­tiers à la ren­contre des vi­si­teurs. « En les tou­chant, les en­fants les ap­prochent au plus près et ap­prennent à les res­pec­ter », com­mente un guide. Au coeur du bas­sin tac­tile, les pe­tits peuvent aus­si en­trer dans le Nau­ti­bulle, une cap­sule qui per­met l’ob­ser­va­tion sous­ma­rine. Ma­gique !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.