Cler­mont a tout in­té­rêt à ser­rer les rangs

A 17 heures, ré­cep­tion d’un Mont­pel­lier en ap­pel après sa sor­tie à vide à Lyon

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports - Va­lé­ry Le­fort

Que le jeu de Mont­pel­lier soit en­nuyeux, c’est une chose. Mais on ne pour­ra ja­mais en­le­ver à ce Xv-là de ne pas être fort et pé­nible. Sur­tout après un bide comme ce­lui vé­cu à Lyon. Les Cler­mon­tois sont pré­ve­nus…

Si la peur n’évite nul­le­ment le dan­ger, Cler­mont craint lé­gi­ti­me­ment ce duel. Et si on éva­cue sans hé­si­ta­tion le spectre ri­di­cule du chat noir qui pour­rait rô­der der­rière des Mont­pel­lié­rains deux fois de suite vain­queurs au « Mi­che­lin » ­ à l’in­verse L’ASM s’est im­po­sée à l’al­trad Sta­dium en août der­nier ­ les rai­sons d’al­lu­mer les cli­gno­tants sont réelles.

Il y a d’abord celles qui pré­valent en in­terne. Sans être « à poil » au re­gard d’un ef­fec­tif XXL de sur­croît re­haus­sé par de jeunes pousses de ta­lent, L’ASM est tout de même ac­tuel­le­ment pri­vée de forces vives ma­jeures ré­qui­si­tion­nées par la na­tion. Ce n’est en rien rédhi­bi­toire, mais ce­la reste un fil à la patte.

D’au­tant que le cos­tume XXL a aus­si mé­cham­ment ré­tré­ci par la faute de bles­sures longue du­rée in­ter­ve­nues en cas­cade (Bardy, Fo­fa­na, Toea­va, Fer­nan­dez et main­te­nant Ko­le­li­sh­vi­li). In­du­bi­ta­ble­ment, ce­la in­flue sur le col­lec­tif. À Castres, on a bien sen­ti qu’il se­rait dif­fi­cile pour cette équipe­là d’al­ler plus haut. À l’im­pos­sible… D’au­tant que cer­tains pro­fils, comme ceux de Bardy ou Ko­le­li­sh­vi­li, sont en souf­france.

Et puis, il y a l’ad­ver­saire. Une équipe bo­dy­buil­dée, dure au mal, com­pli­quée à contrer quand elle est im­ pli­quée. Sou­vent triste comme la mer du Nord en hi­ver, mais ca­pable de sa­per n’im­porte qui quand elle est en fu­rie der­rière ses bull­do­zers sud­afri­cains et l’op­tion « on tape dans le mur jus­qu’à ce qu’il cède », concoc­tée par Jack White.

Ce Mont­pel­lier­là n’est pas drôle. Et il le se­ra sans doute moins en­core au­jourd’hui après son in­di­gente pres­ta­tion à Lyon (16­3). « On sait qu’il fau­ dra être très agres­sif et ré­pondre dans le com­bat », dé­roule avec lu­ci­di­té Mor­gan Parra. « On rend qua­si­ment dix ki­los à cha­cun de ces types ! », s’est même ha­sar­dé Ra­phaël Chaume. Mais on de­vine dans son pro­pos mu­tin que ce­la ne suf­fit heu­reu­se­ment pas tou­jours. D’ailleurs, son duel en mê­lée avec l’an­cien Es­poir et géant Guilla­mon (1,94 m ; 139 kg) ­ que Tou­louse avait été cher­ché à prix d’or au LOU avant de dé­chan­ter comme tout le monde ­ vau­dra son pe­sant de ca­ca­huètes. Sur cet axe droit, le MHR est en souf­france, avec les bles­sures de Ku­bria­sh­vi­li et Jan­nie Du Ples­sis.

Mont­pel­lier a beau être ul­tra­puis­sant, il n’a pas non plus toutes les clés. Aux Cler­mon­tois de ser­rer les rangs pour en­fon­cer le clou.

Des Cler­mon­tois conscients du dé­fi phy­sique qui les at­tend…

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

EX­PÉ­RIENCE. Cler­mont pour­ra comp­ter sur le re­tour de plu­sieurs cadres, no­tam­ment Lee (ici à droite) qui ouvre sur Parra, lui aus­si à la re­lance. L’ASM doit écar­ter cette rude équipe de Mont­pel­lier pour avan­cer un peu plus vers les de­mi-fi­nales du Top 14, pré­vues fin mai à Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.