Jean Las­salle a sé­duit : « Il est sin­cère, il a une pa­role is­sue du sol »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Election Presidentielle -

Jean Las­salle a fait un car­ton en Au­vergne, avec un to­tal de trente-huit par­rai­nages.

L’élu des Py­ré­nées, en rup­ture de Modem, a fait très fort dans le Puy­deDôme, avec dix­sept par­rai­nages, es­sen­tiel­le­ment dans l’est du dé­par­te­ment et plus par­ti­cu­liè­re­ment dans le Li­vra­dois­fo­rez. « Ça s’est fait sans concer­ta­tion, as­sure Mi­chel Sau­vade, conseiller dé­par­te­men­tal Modem du can­ton d’am­bert. Je crois que les gens d’ici en ont as­sez que l’on pense à leur place. »

Chas­saigne au­rait pu

En 2013, Las­salle avait fait une étape re­mar­quée dans le Li­vra­dois pen­dant son tour de France à pied. « Je le connais de­puis des an­nées, on était en­semble au Modem, com­plète Mi­chel Sau­vade. Je sais que c’est quel­qu’un de sin­cère dans sa dé­marche et qui a une pa­role qui est proche du sol. C’est un élu proche du ter­rain. Je lui ai ap­por­té mon par­rai­nage mais je vo­te­rai Fillon au pre­mier tour, sans état d’âme, pour l’al­ter­nance. »

Le dé­pu­té des Py­ré­néesAt­lan­tiques a des amis en Au­vergne mais n’a pas pour au­tant eu le par­rai­nage de l’élu au­ver­gnat dont il est le plus proche : André Chas­saigne, dé­pu­té com­mu­niste du Puy­deDôme, dans la cir­cons­crip­tion de Thiers­am­bert.

L’élu puy­dô­mois a choi­si de ne par­rai­ner per­sonne : « Si j’avais sui­vi mon par­ti, j’au­rais par­rai­né Mé­len­ chon bien qu’il pré­sente une can­di­da­ture in­sou­mise contre moi aux législatives, confie le pré­sident du groupe de la Gauche dé­mo­crate et ré­pu­bli­caine à l’as­sem­blée na­tio­nale. Si j’avais sui­vi mon coeur, j’au­rais par­rai­né mon ami Jean Las­salle. Si j’avais sui­vi mon fils, j’au­rais par­rai­né comme lui Pou­tou dans un sou­ci de dé­mo­cra­tie. Mais j’ai sui­vi le cri de ceux qui croient en­core en une can­di­da­ture de ras­sem­ble­ment d’une gauche an­ti­li­bé­rale… et elle n’était pas au ren­dez­vous. »

Tour­né vers la ru­ra­li­té

Tour­né vers la ru­ra­li­té et les pe­tites com­munes, le mes­sage de Jean Las­salle a lo­gi­que­ment sé­duit les maires des vil­lages d’au­vergne.

C’est le cas pour JeanDo­mi­nique Bar­raud, dans l’allier, maire di­vers droite de La­voine (160 ha­bi­tants), dans la Mon­tagne bour­bon­naise. En 2014, l’élu bour­bon­nais était mon­té à Pa­ris à pied pour pro­tes­ter contre la ges­tion par Are­va de l’an­cienne mine d’ura­nium voi­sine de la com­mune. De quoi le rap­pro­cher du mar­cheur Las­salle : « Il est sans doute aus­si tê­tu et dé­ter­mi­né que moi, jus­ti­ fie­t­il. C’est un élu des Py­ré­nées et il com­prend bien les pro­blèmes des zones de mon­tagne. Il gère aus­si une com­mune de 150 ha­bi­tants, on ren­contre tous les deux les mêmes pro­blé­ma­tiques. Je l’ai eu au té­lé­phone, on a par­lé agri­cul­ture, pay­sages… Et puis il est de centre­droit, ça me va, c’est proche de mes idées. »

« Il est aus­si tê­tu et dé­ter­mi­né que moi » JEAN-DO­MI­NIQUE BAR­RAUD. Maire de La­voine (Allier)

AMI MAIS PAS PAR­RAIN. André Chas­saigne est de longue date l’ami de Jean Las­salle (ici en 2008) et il au­rait pu lui ap­por­ter son par­rai­nage. S’il ne l’a pas fait, une di­zaine d’élus du Li­vra­dois-fo­rez ont en re­vanche fait ce choix. PHOTO D’ARCHIVES FRAN­CIS CAMPAGNONI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.