Le mo­tard s’était ren­du ivre et sans per­mis au tri­bu­nal

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région Faits Divers - Ch­ris­tian Le­fèvre

Un qua­dra­gé­naire a été condam­né à dix mois de pri­son et main­te­nu en dé­ten­tion (*), jeu­di, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel, lors d’un ren­voi de com­pa­ru­tion im­mé­diate, pour une sé­rie de dé­lits rou­tiers.

Le 21 fé­vrier, vers 8 h 30, les po­li­ciers mu­ni­ci­paux cler­mon­tois in­ter­ceptent rue Bla­tin le pi­lote d’une mo­to de 900 cm3 cir­cu­lant à contre­sens sur une voie ré­ser­vée aux bus, après avoir grillé un feu rouge. Le contrôle leur per­met de consta­ter que le contre­ve­nant, âgé de 45 ans, cir­cule mal­gré une an­nu­la­tion de son per­mis de conduire, sans as­su­rance et en état d’ivresse, avec un taux de 1,44 g d’al­cool par litre de sang.

La rai­son de cette ac­cu­mu­la­tion d’in­frac­tions ? Le mo­tard se ren­dait à une au­dience du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel, où il de­vait être ju­gé, ce ma­tin­là, pour... une pré­cé­dente conduite en état d’ivresse !

« J’étais an­xieux à l’idée de re­pas­ser de­vant le tri­bu­nal, a­t­il re­con­nu, jeu­di. J’avais bu deux bières pour me don­ner du cou­rage, j’avais pris des ca­chets et j’étais com­plè­te­ment pau­mé. Je sa­vais plus où j’étais... ». Souf­frant d’une ad­dic­tion à l’al­cool et en arrêt ma­la­die de­puis plus d’un an, ce chauf­feur de bus a ex­pli­qué avoir dû faire face, ces der­nières an­nées, « à de nom­breux pro­blèmes per­son­nels ».

« Un dan­ger pu­blic »

« Les quelques se­maines qu’il vient de pas­ser en dé­ten­tion pro­vi­soire (il avait com­pa­ru une pre­mière fois le 22 fé­vrier de­vant le tri­bu­nal, mais avait alors de­man­dé un dé­lai pour pré­pa­rer sa dé­fense, NDLR) ne l’ont vi­si­ble­ment pas fait évo­luer, a re­gret­té Do­mi­nique Mis­so­nier, re­pré­sen­tant le mi­nis­tère pu­blic. Il consti­tue un vé­ri­table dan­ger pu­blic ».

« Il n’est pas un dé­lin­quant, a aus­si­tôt ré­pli­qué l’avo­cate du mo­tard, Me Kha­li­da Bad­ji. Sa place n’est pas en pri­son. Elle est de­hors, là où il pour­ra se faire soi­gner ».

(*) Six mois et ré­vo­ca­tion par­tielle, à hau­teur de quatre mois, d’une peine avec sur­sis et mise à l’épreuve pro­non­cée en avril der­nier. Il a éga­le­ment été condam­né à payer quatre amendes pour dif­fé­rentes in­frac­tions au code de la route. En­fin, sa mo­to a été confis­quée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.