Dis­pa­ru de­puis les an­nées 70 en Haute-loire, le grand-duc se re­fait une san­té

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Jean-luc Cha­baud jean-luc.cha­baud@cen­tre­france.com

Qua­si­ment dis­pa­ru en Haute­loire dans les an­nées 70, le grand­duc se re­fait une san­té. Au­jourd’hui, une cen­taine de couples a pris ses quar­tiers dans les gorges de la Loire et de l’allier, sur le pla­teau du Mé­zenc.

Por­té par un vent lé­ger, le « hou­ôh » grave et puis­sant du grand­duc mâle ré­sonne entre les pa­rois ro­cheuses de la val­lée de la Loire. De son re­père, un ha­bi­tat ru­pestre à l’abri des re­gards quelque part du cô­té de Saint­mar­tin­deFu­gères, le plus grand ra­pace noc­turne d’eu­rope s’ap­prête à dé­ployer ses 1,80 mètre d’en­ver­gure, toutes ailes dé­ployées, pour par­tir à la chasse. Son vol souple, dis­cret, et sa vi­sion ex­cep­tion­nelle lui per­met­tront de fondre ra­pi­de­ment sur une proie, que ses serres très acé­rées im­mo­bi­li­se­ront au pre­mier contact.

« C’est un su­per­pré­da­teur, ex­plique Franck Chas­ta­gnol, res­pon­sable Haute­loire de la Ligue pour la pro­tec­tion des oi­seaux (LPO). Il peut aus­si bien cap­tu­rer des rats tau­piers que s’at­ta­quer aux jeunes re­nards, aux hé­ris­sons, voire à ses cou­sins ra­paces comme le hi­bou moyen duc… Il ne fait pas de quar­tier ».

Une dy­na­mique ras­su­rante

En fort dé­clin dans les an­nées 70, avec « moins de 30 couples en France », pré­cise Franck Chas­ta­gnol, « le grand­duc souf­frait d’une mé­con­nais­sance. Mal ai­mé comme la chouette ef­fraie qui était clouée sur les portes des granges pour conju­rer soi­di­sant « le mau­vais sort », il était pié­gé, ti­ré par les chas­seurs, et a vrai­ment souf­fert de la per­sé­cu­tion hu­maine ».

Peu à peu, grâce à la loi de pro­tec­tion des ra­paces de 1972, il s’est re­fait une san­té. « L’es­pèce a re­ga­gné des ef­fec­tifs mais elle est res­tée très long­temps à l’écart des ha­bi­ta­tions ».

Et de­puis 2000, en Hau­teLoire, avec le clas­se­ment en 2006 des gorges de la Loire en zone Na­tu­ra 2000, « il connaît une dy­na­mique ras­su­rante ». Une cen­taine de couples est re­cen­sée dans le dé­par­te­ment, avec une pré­sence dans l’en­semble des gorges, Loire et Allier no­tam­ment, mais éga­le­ment sur les pla­teaux du Mé­zenc, du De­vès à la fa­veur d’an­ciennes car­rières ou sommets ro­cheux. « Jus­qu’au jour où on le re­trou­ve­ra dans les fo­rêts non­ex­ploi­tées, dans des nids de cor­vi­dés, voire au sol », car le grand­duc se contente vi­si­ble­ment de peu. « Il lui faut un re­plat pour ni­cher, avec de la terre et du sable, ex­plique Franck Chas­ta­gnol. Il n’uti­lise pas de branches ».

Po­pu­la­tion fra­gile

D’une du­rée de vie « d’une ving­taine d’an­nées en mi­lieu na­tu­rel », le grand­duc, qui as­pire à la tran­quilli­té, n’en reste pas moins une po­pu­la­tion fra­gile. Dé­jà « 20 à 40 % des ni­chées n’abou­tissent pas », et comme d’autres es­pèces, il est frap­pé par « la mor­ta­li­té rou­tière, l’élec­tro­cu­tion sur les lignes élec­triques, le dé­ran­ge­ment par les sports de na­ture (es­ca­lade, en­du­ro…) ou en­core l’em­poi­son­ne­ment par le trai­te­ment des cam­pa­gnols ».

HA­BI­TAT. Le grand-duc niche prin­ci­pa­le­ment Dans les fa­laises. Il se contente par­fois de pe­tites barres ro­cheuses, de simples ébou­lis, voire d’un bloc ro­cheux isolé dans une pente boi­sée. PHOTO FLO­RIAN SALESSE

À l’écoute de son chant… Quelque 150 per­sonnes, seules ou en fa­milles, ont par­ti­ci­pé sa­me­di 11 mars aux sor­ties pro­po­sées par la Ligue pour la pro­tec­tion des oi­seaux, avec le sou­tien du Dé­par­te­ment de la Haute-loire, de SOS Loire Vi­vante et de Guide na­ture, à l’oc­ca­sion de la dou­zième nuit de la Chouette. Cette an­née, le grand-duc était à l’hon­neur dans les gorges de la Loire. « Nous vou­lons sen­si­bi­li­ser le pu­blic au res­pect et à la tran­quilli­té des ra­paces noc­turnes, ex­plique Franck Chas­ta­gnol. Il y a des es­pèces rares, nous sommes tous responsables pour qu’elles de­meurent là pour les gé­né­ra­tions fu­tures ; elles ap­par­tiennent à tout le monde ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.