QUI SONT LES PAR­RAINS DES ONZE CAN­DI­DATS AU SCRU­TIN SU­PRÊME DES 23 AVRIL ET 7 MAI ?

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - France Présidentielle -

SI­GNA­TURES. Coup d’oeil. La liste des par­rains des can­di­dats à l’élec­tion pré­si­den­tielle est pu­bliée pour la pre­mière fois en in­té­gra­li­té par le Conseil consti­tu­tion­nel.

De­puis 2012, ont-ils évolué ? En 2012, le Conseil consti­tu­tion­nel avait ren­du pu­blic 500 par­rai­nages ti­rés au sort par can­di­dat, soit un panel de 5.000 si­gna­tures en tout. Un quin­quen­nat plus tard, en­vi­ron 57 % sont tou­jours élus, dont 44 % n’a pas en­voyé de par­rai­nage cette an­née. Au­près des 1.530 élus qui ont par­rai­né en 2012 et en 2017, c’est le par­ti Les Ré­pu­bli­cains qui a su le mieux « fi­dé­li­ser » ses sou­tiens – 85 % ont sou­te­nu Fillon après Sar­ko­zy –, comme Mé­len­chon qui a conser­vé 85 % de ses par­rains de 2012. Ar­thaud et Du­pont­ai­gnan ont conser­vé 80 % et 75 % de leurs sou­tiens, Ma­rine Le Pen 64 %. Ha­mon n’a lui bé­né­fi­cié que de 67 % de par­rai­nages re­nou­ve­lés après ceux de Hol­lande en 2012. Par­mi les ex­pli­ca­tions : 26 % sou­tiennent Ma­cron, qui a éga­le­ment ré­col­té 38 % des « ex » de Fran­çois Bay­rou.

Man­dats. Les élus com­mu­naux, qui comptent pour 72 % des par­rai­nages, sont presque l’unique source de sou­tien d’ar­thaud, As­se­li­ naud, Che­mi­nade, Du­pont­ai­gnan, Las­salle et Pou­tou. Ma­cron et Mé­len­chon (77 % d’élus com­mu­naux cha­cun) peuvent éga­le­ment s’ap­puyer sur des conseillers dé­par­te­men­taux et ré­gio­naux. Fillon et Ha­mon (seule­ment 58 % et 46 % d’élus com­mu­naux) sont as­sis sur une ré­serve im­por­tante de conseillers dé­par­te­men­taux, ré­gio­naux et de par­le­men­taires. Le Pen pré­sente une pro­por­tion ex­trê­me­ment faible d’élus com­mu­naux (32 % des par­rai­nages) et bâ­tit sa can­di­da­ture sur le sou­tien mas­sif de conseillers ré­gio­naux (53 %).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.