Ro­main Bar­det : « Ma saison dé­bute au Tour de Ca­ta­logne »

De­main

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports -

« Ma saison dé­bute vrai­ment en Ca­ta­logne », an­nonce Ro­main Bar­det, le deuxième du Tour 2016, qui a dû mo­di­fier son pro­gramme après sa mise hors course de Pa­ris-nice.

Avant de par­ti­ci­per, à par­tir de lun­di, au Tour de Ca­ta­logne, une course par étapes, ni­veau World Tour, qui ne fi­gu­rait pas à son pro­gramme ini­tial, l’au­ver­gnat de l’équipe AG2R La Mon­diale a fait le point sur son dé­but de saison mou­ve­men­té.

Qu’avez-vous fait de­puis l’ex­clu­sion de Pa­ris-nice (aide illicite de sa voi­ture d’équipe dans la 1re étape, le 5 mars) ? J’ai cou­pé com­plè­te­ment pen­dant quatre jours, j’en avais be­soin. Phy­si­que­ment, car je souf­frais d’un trau­ma­tisme suite à ma chute et ma hanche me fai­sait souf­frir. D’ailleurs, ce­la au­rait été com­pli­qué de pour­suivre la course, sur­tout l’étape de lun­di dans les condi­tions dan­tesques ren­con­trées. Et aus­si psy­cho­lo­gi­que­ment. Les premiers jours, je n’avais au­cune en­vie de faire du vé­lo. Je n’ai re­gar­dé que la der­nière étape de Pa­ris­nice, j’avais be­soin de cou­per les ponts. Main­te­nant, j’ai hâte de voir la suite. Je re­pars de plus belle, avec une mo­ti­va­tion sup­plé­men­taire. Il y a beau­coup plus grave. Ce­la va me ser­vir pour gé­rer les si­tua­tions avec plus de sé­ré­ni­té.

Nouveau ca­len­drier

Il semble que vous ayez re­çu beau­coup de mes­sages de sou­tien… Oui. J’en ai été très sur­pris. Dans la se­maine qui a sui­vi, les ré­ac­tions ont été très cha­leu­reuses, très pré­ve­nantes. C’est lié à une er­reur hu­maine et ça a pro­vo­qué de l’em­pa­thie. On n’est pas à l’abri de sur­réa­gir et on l’a ap­pris à nos dé­pens. Même si je ne trouve pas la sanc­tion in­juste, ce sont des si­tua­tions qui ne sont pas fa­ciles à vivre. J’ai re­çu pas mal de mes­sages d’autres cou­reurs. Il y a une cer­taine com­pré­hen­sion.

À quel ni­veau vous si­tuez­vous avant le Tour de Ca­ta­logne qui est une course que vous ap­pré­ciez ? J’ai un lien par­ti­cu­lier avec elle, c’est ma pre­mière course World Tour et elle m’avait beau­coup plu. Cette fois, la re­prise va être dure. Je risque d’ac­cu­ser du re­tard, j’irai sans ob­jec­tif pour le (clas­se­ment) gé­né­ral. Je vais es­sayer de moins cal­cu­ler, de cou­rir comme dans mes jeunes an­nées… Le plus cu­rieux, c’est qu’on est à la mi­mars mais je n’ai pas l’im­pres­sion d’avoir com­men­cé ma saison vé­ri­ta­ble­ment. Je me suis pour­tant beau­coup en­traî­né, j’ai pas­sé un hi­ver très stu­dieux. Je ronge un peu mon frein mais je me dis que le tra­vail n’est ja­mais per­du. Ma saison dé­bute vrai­ment en Ca­ta­logne. Le gé­né­ral, ce se­ra au Tour du Pays Basque (3 au 8 avril) qui se­ra un bon test avant les clas­siques.

L’ob­jec­tif de Liège-bas­togne-liège (23 avril) est-il com­pro­mis ? Non. Je re­pars sur un nouveau ca­len­drier. Au bi­lan, ce se­ra le même temps de jeu. D’ici fin avril, j’au­rai le nombre de jours de course es­comp­té. Il se peut que je fasse les trois « Ar­den­naises ». J’at­tends la fin du Pays Basque pour ce­la. Je veux me mettre dans les meilleures dis­po­si­tions pour Liège.

Un mot sur le Cri­té­rium du Dau­phi­né dont le par­cours vient d’être dé­voi­lé… C’est as­sez sym­pa ! Le dé­but de se­maine s’an­nonce dur, le chro­no est d’une bonne dis­tance, on peut avoir une course folle le der­nier jour. Le Dau­phi­né m’a tou­jours bien réus­si mais il est dif­fi­cile de le cou­rir dans une forme op­ti­male en fonc­tion du Tour de France. Il reste un point de pas­sage.

RE­PRISE. En Ca­ta­logne, Ro­main Bar­det re­pren­dra le fil de sa saison sans ob­jec­tif au gé­né­ral. PHOTO PAS­CAL PROUST

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.