EN QUES­TIONS

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports rugby - A Lille, Va­lé­ry Le­fort

Ar­ri­vé de Nar­bonne (Pro D2) comme jo­ker mé­di­cal de Pa­tri­cio Fer­nan­dez, com­ment s’est com­por­té Ste­phen Brett pour son der­nier match sous les cou­leurs cler­mon­toises ? L’ex et fu­tur Nar­bon­nais a al­ter­né bons et mau­vais choix, même si sa pres­ta­tion d’en­semble s’est avé­rée re­la­ti­ve­ment cor­recte. On pense no­tam­ment à cette per­cée en dé­but de par­tie qu’il né­go­cie mal. Ou en­core à cette chan­delle qui at­ter­rit di­rec­te­ment en touche… Au terme de sa pige de trois mois, Azé­ma a re­mer­cié « un gar­çon qui a tout don­né pour le club. Ce fut une belle ren­contre. Il s’est vite in­té­gré et a été très gé­né­reux. Il n’a ja­mais lâ­ché. Ce fut très po­si­tif. Il a été très bien ac­cueilli par tout le groupe ».

Cô­té cler­mon­tois, qui a mar­qué des points en pré­vi­sion du quart de fi­nale de Coupe d’eu­rope contre le RC Tou­lon, di­manche pro­chain ? En pre­mier lieu on pense à Ju­di­caël Can­co­riet qui a cre­vé l’écran. Sa puis­sance phy­sique a fait des ra­vages. « Oui, c’est une très belle sa­tis­fac­tion », a sou­li­gné son en­traî­neur. John Ulu­gia a pa­ru moins à l’aise, même s’il a mieux fi­ni comme toute son équipe. Mais il y au­ra clai­re­ment match entre lui et Kay­ser pour af­fron­ter Gui­ra­do. Paul Je­dra­siak s’est rap­pe­lé au bon sou­ve­nir de tous, no­tam­ment à la fa­veur de sa fin de match. Il a aus­si ins­crit l’es­sai de la ré­volte. En­fin, dans le duel à dis­tance des ar­rières, Nick Aben­da­non, qui re­trouve ses cannes et ses ful­gu­rances, a sem­blé prendre le des­sus sur un Scott Sped­ding en­core conva­les­cent comme en té­moigne son al­ga­rade avec Du­lin, son… vis­à­vis et aus­si concur­rent en équipe de France.

Quelle am­biance à Lille ? Alors qu’il fai­sait un temps ma­gni­fique et un so­leil res­plen­dis­sant sur la ca­pi­tale des Flandres, le toit du stade est res­té fer­mé à la de­mande du Ra­cing qui « sou­hai­tait s’ha­bi­tuer aux fu­tures condi­tions » de son pro­chain stade, l’ua­re­na 92. Bi­lan, c’est dans une vé­ri­table gla­cière que les quelque 31.000 spec­ta­teurs ont sui­vi ce match ! Le pu­blic lo­cal avait vi­si­ble­ment choi­si de sup­por­ter les Au­ver­gnats plu­tôt que les Pa­ri­siens, à en ju­ger par ses cris en fin de par­tie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.